20-08-2015 01:30 - Bababé : Système de Protection Communale (S.P.C), Satisfecit de la mission conjointe UNICEF, M.A.S.E.F.

Bababé : Système de Protection Communale (S.P.C), Satisfecit de la mission conjointe UNICEF, M.A.S.E.F.

Armia Dem - Une mission de l’UNICEF et du MASEF conduite par Diane Diakité de l’UNICEF et Dia Elimane directeur de l’enfance au Ministère des affaires sociales de l’enfance et de la famille, de Toutou Mint Brahim coordinatrice régionale du M.A.S.E.F au Brakna est arrivée ce jeudi vers 16 heures à la maison des associations de la commune de Bababé.

En effet, c’est l’adjointe au Maire de Bababé Mme Ba Khadijetou Khassoum de souhaiter la bienvenue aux missionnaires, après avoir loué le rôle des réseaux S .P.C au sein de sa commune. Après ce fut le rôle le tour des membres de la mission d’évaluation d’écouter un exposé détaillé de Dia Ousmane de la World Vision, appuyé par Djigo Moussa point focal du projet a pu s’enquérir de la situation d’un projet dénommé S.P.C (systme de protection communal).

Ce projet vise entre autre de recenser des enfants sans papiers état civil, des enfants victime de violence et de viol, des enfants handicapés, des orphelins, des enfants non scolarisés, des enfants étrangers et des enfants malades en vu de leur apporter des solutions appropriées.

Dans leur exposé, Djigo Moussa et Dia Ousmane ont pu montrer que dans la commune de Bababé plus de 429 enfants ont été identifiés dans 290 familles, parmi ces enfants identifiés ont peut noter 200 filles et 229 garçons, 69 sont nés hors mariage, 63 sont orphelins, 20 sont victimes de handicap, 73 hors école, 51 étrangers, 2 ptfe, 3 victimes de viol, 24 sont atteints de maladie graves.

Quant à la régularisation à l’Etat Civil, elle a concerné 70 enfants repartis entre les réseaux de Bababé 1, Bababé 2, Bababé 3, Bababé 4, Dioudé Wallo, Dioudé Dierry et Fondé .Parmi ces 70 enfants, il ya 40 filles et 30 garçons. Pour l’accompagnement et la facilitation 81 cas ont été recensé dont 70 résolus et 11 en cours de résolution.

Pour la Santé et le suivi des enfants malades : l’enfant Numéro 11315 victime de mariage précoce et de paralysie : un SOS a été lancé par l’AMDH pour qu’une quête soit lancé en vue d’ aider la fille-mère à aller au Sénégal (CHU-FAN) Dakar pour des soins appropriés en collaboration avec les réseaux et les personnes de bonne volonté.

Une autre fille sous le numéro de code 01315, suit ses soins convenablement. Une amélioration considérable a été notée quant à son état de santé. -l’enfant 19615 malade de crise épileptique suit ses soins intensifs au C M de Bababé avec une amélioration sensible.

Deux activités (conférences) sur les jeux éducatifs, traditionnels et collectifs ont été organisées à Dioudé et à Fondé.

Selon les exposants les défis qui restent à relever sont nombreux, mais les plus urgents demeurent entre autres.

○ Le manque d’implication des autorités administratives locales
○ Le manque de matériels informatiques (bureaux, ordinateurs)
○ Le manque de communications
○ Le manque d’implication des acteurs concernés
○ Le manque de moyens pour la réponse immédiate des cas spéciaux
○ Le manque de moyens de transport pour les causeries et sensibilisations pour les réseaux distants.

Tout ce travail a pu être fait grâce à l’A.D.P Word Vision de Bababé, le SPC, la commune, l’Etat civil, la justice. Après cet exposé détaillé de la situation des enfants en général dans la commune, les missionnaires malgré leur calendrier très chargé ont pu à tour de rôle apporter quelques réponses quant aux défis posés par les exposants.

Ce fut d’abord au tour de Toutou Mint Brahim coordinatrice régionale du MASEF au niveau du Brakna, de remercier l’ADP de Bababé pour son suivi et son accompagnement du projet SPC, avant de préciser que les ressources sont très limités du cotés du Masef, malgré tout, certains microprojets, comme les AGR ne dépassant pas 100à 200000um sont recevables par l’antenne régionale surtout pour les enfants atteints d’handicap.

Enfin elle a tenu à remercier les volontaires du projet et le responsable de l’ADP World vision de redoubler d’effort pour mieux accompagner le projet. Dia Elimane, Directeur de l’enfance au MASEF a tenu quant à lui à remercier tout les participants et demander quelques éclaircissement par rapport au chiffres donnés dans l’exposé cité la haut.

Diane Diakité responsable de l’enfance pour l’UNICEF au Brakna et en Assaba, a précisé que l’essentiel a été dit par les différents intervenants avant d’insister sur les aspects essentiels du projet à savoir la confidentialité, le consentement, l’intérêt de l’enfant, et le retour de l’information entre les membres du projet et l’administration sont la clé essentielle du projet.

D’abord sur la confidentialité Mr Diakité a insisté sur deux choses : D’abord, Ceux qui enquêtent sur les enfants, doivent être de bonne foi et discrets et ensuite, ils doivent apporter des réponses précises sur leurs enquêtes. Avant de conclure que toutes ces enquêtes doivent se faire avec l’accord (le consentement) et l’intérêt de l’enfant.

Enfin, un point commun a été noté tant au niveau des volontaires des réseaux, qu’au niveau des soutiens ou Bailleur du projet comme l’ADP de Bababé. Cette convergence de vue c’est la non-collaboration des autorités administratives avec le projet, malgré l’existence d’un arrêté communal pour le S.P.C.

Les Missionnaires ont souligné que parmi tous les villages visités, le réseau de Bababé figure en première ligne et fait état de modèle .Ils ont remercié tous les membres du réseau et les ont exhorté à redoubler d’efforts pour résoudre plus de cas dans les mois à venir.

Armiya Dème



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Armia Dem
Commentaires : 0
Lus : 1771

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)