29-10-2015 20:45 - Un nouveau roman de M’Bareck Ould Beyrouk

Un nouveau roman de M’Bareck Ould Beyrouk

Mauritanies1 - « Tambour des larmes » tel le titre du nouveau roman de M’Bareck Ould Beyrouk, écrivain journaliste, conseiller à la présidence de la République, vient de paraître grâce à une mais d’édition de Tunis. Cet ouvrage est attendu dans les rayons libraires de France dès le 1é novembre et un peu plus tard en Mauritanie.

Il est conclu autour « d’une histoire qui mêle allégrement tradition et modernité, mode de vie du désert et modernité urbaine d’aujourd’hui, valeurs anciennes et nouvelles mœurs ».

Prisonnière de la tradition qui restreint sa liberté à travers de nombreux interdits, considérés comme « des fautes » l’héroïne du roman « pour se venger, s’empare du tambour de la tribu et s’enfuit vers Atar (localité du Nord du pays) puis plus au Sud, vers Nouakchott (la capitale).
La rage au cœur, la tribu se lance aux trousses de la fugitive dans le cadre d’une course poursuite palpitante » racontée par l’auteur.

Un livre qui épouse les contours du contexte« Un roman à la fois très mauritanien, et tourné vers l’universel écrit dans le style poétique habituel de l’auteur ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Mauritanies1
Commentaires : 3
Lus : 1862

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • hase (H) 30/10/2015 09:03 X

    Bravo encore une fois pour les efforts que tu déploies pour enrichir la culture mauritanienne. Ce roman est bien écrit

  • Moutalli (H) 29/10/2015 21:49 X

    Cet écrivain publiait au début des années 90 dans Mauritanie-Demain -journal dont il était le principal fondateur - des nouvelles terribles.

  • Marathon International de... (H) 29/10/2015 21:08 X

    Bravo et Félicitations mon ami! J'ai eu l'occasion de travailler avec vous dans le cadre du SPORT avec le Marathon International de Nouadhibou et je garde à jamais de très bons souvenirs durant la période où vous étiez le SG du Ministère de la Jeunesse et des Sports. Ce qui m'a agréablement plus est que tous les dossiers du marathon qui ont eu à passer chez vous ne sont pas égarés et ni souffert d'un oubli. Cela est rare aujourd'hui dans beaucoup de pays. Je pense que d'autres romans suivront. Mohamed HAIDARA Dg du marathon International de Nouadhibou