19-12-2015 12:33 - Société / La grande marche [PhotoReportage]

Société / La grande marche [PhotoReportage]

La marche citoyenne de Nouakchott du vendredi 18 décembre 2015, a vécu sous une belle harmonie. Par sa composition hétéroclite, elle a rassemblé les forces politiques de tout bord, la société civile, les syndicats, les parlementaires, et les élèves du supérieur et du secondaire, pour une rupture.

De son départ de la mosquée marocaine jusqu’à son point de chute devant la bibliothèque nationale, la marche fût sobre et pleine d’émotion pour les nombreuses victimes de l’insécurité ambiante que connait Nouakchott.

Les banderoles à elles seules suffisent pour attester d’un raz le bol de toute la capitale face au laxisme des autorités à faire face à la menace qui pèse sur les citoyens. Ce vendredi 18 décembre, toute la république et ses représentants les plus éminents qui se sont retrouvés pour un message fort à la nation.

Le forum fera savoir « que c’est la grande mobilisation du défi républicain face à un régime qui a échoué face à ce qui symbolise les valeurs d’une nation ». C’est toute une composante qui a fait preuve de courage et bravoure pour dire « Assez ! ».

Les nouakchottois, se sentent blessés, agressés, et meurtris par « l’insécurité, et la cherté de la vie » a lancé un avertissement sur plusieurs points dont le refus de cautionner l’esclavage, la gabegie, le chômage des jeunes diplômés, le bradage et les licenciements abusifs dans certaines sociétés nationales.

Les marcheurs feront savoir que la démocratie c’est avant tout une affaire de rapports civilisés entre protagonistes, comme pour appeler le gouvernement au respect de la feuille de route du forum national pour l’unité et la démocratie. Le FNDU l’a clairement affirmé aux autorités, publiquement, sans sourciller, le regard droit.

L’opposition, à bien entendre les porte-paroles de la marche, à savoir Ould Bouhoueyni et Kane Hamidou Baba, ne se trompe pas de combat car le pays est en alerte permanente sans qu’on prenne les dispositions pour préserver les populations.

A ses yeux, le régime actuel est disqualifié, car face à tant de griefs, le devoir d’un chef d’Etat est d’alerter, de sécuriser, comme le dit si bien l’adage mieux vaut prévenir que guérir.

ADN

Copyright © 2015 Cridem

Avec Cridem, comme si vous y étiez...


















































































Commentaires : 5
Lus : 4420

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • moulaye sidine (H) 19/12/2015 20:04 X

    Je viens de comprendre pourquoi certains vétérans de l’opposition s’accrochent aux élections présidentielles. Mon cher aabacha50, de l’institut de sondages de l’opposition (ISP), votre profil captivera, certainement, Didier Truchot et votre pseudo en chiffres et lettres intéressera, aussi, Laurent Romejko.

  • abouth (H) 19/12/2015 19:12 X

    @aabacha, désolé Monsieur, 6x5000=30000, on est loin -très loin- des 400000 par vous avancés; pour vous faire plaisir vous et vos amis du FND(és)U(ni) (qui calculent eux aussi comme des pieds, surtout en politique!), même si le nombre moyen des membres d’une famille mauritanienne est porté à dix, nous nous retrouverions à 50000 manifestants pour le «FNDU-branche des Islamistes», soit toujours moins de 1% des habitants de Nouakchott. Ce pourcentage est significatif du point de vue électoral et donc démocratique…

  • aabacha50 (H) 19/12/2015 15:37 X

    @Abouth, ces 5000 participants représentent chacun une famille. Multiple par le nombre moyen des membres d'une famille mauritanienne soit six(6) et vous fou retrouverez avec le chiffre de 400 000. De toutes façons même 1000 manifestants c'est déjà un désaveu suffisant pour ce régime qui montre son insuffisance et sa médiocrité sur tous les plans.

  • abouth (H) 19/12/2015 14:10 X

    3000, 4000, au mieux 5000 manifestants, selon les observateurs: c'est moins de 0,5% des habitants de Nouakchott.

  • mohamed 123 (H) 19/12/2015 13:37 X

    aziz toi et ton gouvernement doit demissioner