01-01-2016 18:45 - L'UA s'engage à assurer la paix dans les Etats membres confrontés à des défis de sécurité

L'UA s'engage à assurer la paix dans les Etats membres confrontés à des défis de sécurité

Xinhua - L'Union africaine (UA) demeure préoccupée par des défis sécuritaires en cours face à certains de ses Etats membres, a déclaré jeudi la président de la Commission de l'UA Nkosazana Dlamini-Zuma.

Le Burundi, la Libye, le Mali et le Soudan du Sud sont confrontés à des défis de paix et de sécurité, a déclaré la présidente, l'UA est déterminée à travailler avec ses Etats membres pour veiller à ce que la paix durable soit rétablie dans ces pays. 

"Nous restons préoccupés par les défis actuels auxquels sont confrontés les peuples du Burundi, de la Libye, du Mali et du Soudan du Sud, et l'Union africaine demeure engagée à travailler avec nos Etats membres pour veiller à ce que la paix durable est rétablie," dit-elle dans son message de Nouvel An. 

Durant l'année qui vient de se terminer, la Commission d'enquête de l'UA sur le Soudan du Sud, la première du genre sur le continent, a accompli sa mission et formulé des recommandations sur la paix, la justice transitionnelle, et le développement durable pour le Sud Soudan, a déclaré Mme Dlamini-Zuma.

Qualifiant l'an 2016 d'un tournant sur la trajectoire continental dans le domaine des droits de l'homme, l'UA se concentrera sur trois domaines thématiques pour promouvoir les droits humains en général et des droits des femmes en particulier, à savoir la production et la gestion du savoir-faire; le plaidoyer et la sensibilisation sur la promotion et la protection des droits humains; et le dialogues multi-sectoriel.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1336

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 02/01/2016 22:25 X

    C'est un aveu d'hypocrisie. L'UA était où quand des regimes manipulaient les constitutions. Au Burundi aucune réaction , au Burkina aucune réaction (heureusement le peuple a réagit ) , les deux congos pas réaction , Au Rwanda pas de réaction alors comment garantir la Sécurité sur le continent.

  • Dembunajo (H) 02/01/2016 09:42 X

    L'UA doit Afficher une fermeté totale face aux dilemes que traverse ce continent. Affichez une certaine neutralité pour ne plus perdre votre sens.