28-01-2016 21:30 - Recrudescence des violences sexuelles dans la région nouakchottoise

Recrudescence des violences sexuelles dans la région nouakchottoise

Le Calame - La présidente de l’Association Mauritanienne pour la Santé de la Mère et de l’Enfant (AMSME) a appelé, vendredi 22 Janvier, à El Mina, lors de la publication du rapport 2015 de son ONG sur les violences sexuelles, la population nouakchottoise à plus de vigilance et de collaboration, dans la lutte contre les violences sexuelles.

En 2015, 122 agressions de ce type ont été enregistrées, par le Centre El Wafa pour les conseils et la prise en charge des victimes, contre 159 en 2014. En dépit d'une relative baisse, la situation est de plus en plus préoccupante. Les viols deviennent endémiques, à Nouakchott.

Les types d’agressions sont d’ordre individuel (32), collectif (17), viols suivis de grossesse (20), tentatives de viols (45), attouchements sexuels (2) et sodomies (6). Quant à l’âge des victimes, on déplore 108 mineures et 8 femmes adultes.

La région la plus touchée est celle du Sud avec 61 cas, constate le rapport. Le département d’El Mina est en pôle-position avec 28 agressions, suivi de Riyad (21). Sebkha (wilaya-ouest) complète le triste podium (19). La wilaya du Nord (27) est sensiblement moins touchée. Le nombre d’agresseurs est de 162 agresseurs pour 122 victimes. Trois nouveaux profils – cafetier, charbonnier et muezzin – font leur apparition sur les 22 habituels dont boutiquier, taximan, garde, militaire, amis de la famille, enseignants, domestiques… 54 délinquants ferment cette panoplie de pervers sexuels.

Des tendances lourdes et inquiétantes qui poussent madame Zeïnabou mint Taleb Moussa, présidente de l’AMSME, à recommander « un permis de prudence ». Elle s’offusque de la montée vertigineuse des crimes sexuels qui touchent les jeunes garçons (six cas enregistrés) et incite les proches des victimes à plus de compréhension, même dans la douleur, et à ne pas victimiser davantage celles-ci pour ne pas les confondre avec leurs agresseurs.

Relativement au suivi juridique des dossiers, cinquante-cinq agresseurs ont été écroués, quatorze n’ont pas été inquiétés, suite au désistement des plaignants. Treize n’ont pas été identifiés. Deux ont été libérés sans suite. Neuf placements sous contrôle judiciaire. Vingt-huit arrangements à l’amiable ou retraits de plainte. Un dossier est présentement en cours d’instruction au sein de la police. Mint Taleb Moussa déplore, cependant, que « la majorité d’entre eux finissent par obtenir une mise en liberté provisoire ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1925

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)