09-03-2016 13:51 - Unicef : Communiqué de presse

Unicef : Communiqué de presse

Unicef - Le service de la Commission européenne à l’aide humanitaire et à la protection civile (ECHO) a accordé 4, 844,212 euros pour aider l’UNICEF à assister les populations les plus vulnérables de Mauritanie affectées par la crise humanitaire des réfugiés et la crise nutritionnelle du pays de 2013 à 2015.

Nouakchott, le 09 Mars 2016 : Dans le cadre du projet de réponse de l’UNICEF à la situation nutritionnelle au Sahel, ECHO s’est engagé aux côtés du gouvernement mauritanien, en vue du renforcement et de La mise à échelle la prise en charge de la malnutrition aigüe sévère dans le pays.

«Les interventions réalisées dans le cadre de ce projet ont permis l’assistance de milliers d’enfants, en priorité dans sept régions du pays. Ce projet permet non seulement de traiter la malnutrition aigüe sévère, mais également de la prévenir à travers la promotion des pratiques d’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, de l’hygiène et le renforcement de capacités du personnel de santé en Mauritanie», a déclaré Souleymane Diabaté, Représentant UNICEF Mauritanie.

En effet, le projet de réponse à la situation nutritionnelle a permis aux régions les plus vulnérables de Mauritanie – la région de Nouakchott, le Hodh El Gharbi, l’Assaba, le Gorgol, le Brakna, le Guidimakha, ainsi que le Hodh El Chargui y compris le camp de M’Berra - de bénéficier d’un paquet d’interventions intégré Nutrition, Santé et de WASH afin de prévenir et de traiter la malnutrition. A travers ce financement, UNICEF a pu équiper et approvisionner les centres de Nutrition en matériel et en intrants thérapeutiques et médicaments.

Les activités menées jusqu’à présent ont permis une nette progression de la prise en charge intégrée de la malnutrition aigüe (PCIMA) où le nombre de centres de Nutrition est passé de 291 en 2012 à 577 fin 2015. Au total, 26 CRENI et 577 CRENAS ont été activés ou ouverts grâce une assistance technique de UNICEF, avec financement d’ECHO. Ce financement ECHO fait partie du plan de réponse de la sous-région qui vise à identifier et offrir un traitement à au moins 741 089 enfants dans six pays du Sahel, dont la Mauritanie. Au 31 Décembre 2015, en Mauritanie, 20 200 enfants malnutris aigus sévères ont été admis et traités dans 577 centres nutritionnels, soit 70% des cas ciblés en 2015.

Chaque année, dans le Sahel, environ 577 000 enfants meurent de malnutrition ou de causes qui y sont liées. Selon Elisabeth Zanou, Spécialiste Nutrition à UNICEF Mauritanie : «Le projet de réponse à la situation nutritionnelle au Sahel a clairement réduit le taux de mortalité lié à la malnutrition et le taux de guérison des enfants. En Mauritanie, la qualité des soins s’est nettement améliorée et avec un taux de guérison de 80% contre 76% en 2014, nous pouvons réellement dire que ce projet a contribué à réduire les risques de décès liés à la malnutrition, et continuera de répondre à la situation nutritionnelle en Mauritanie».

A propos de l'UNICEF

L'UNICEF promeut les droits et le bien-être de chaque enfant, dans tout ce que nous faisons. Avec nos partenaires, nous travaillons dans 190 pays et territoires pour traduire cet engagement en action concrète, en déployant des efforts particuliers pour les enfants les plus vulnérables et les plus marginalisés, pour le bien de tous les enfants partout dans le monde.

Pour davantage d’informations, veuillez contacter:

Zahra Cheikh Malainine, Spécialiste Communication/UNICEF Mauritanie

Nous vous invitons à visiter les sites suivants:

UNICEF-EU web portal: http://www.unicef.org/eu/

http://ec.europa.eu/echo/index_en.htm

www.unicef.org



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1959

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)