16-03-2016 08:30 - La diminution des ressources menace les aides de l’ONU à la Mauritanie

La diminution des ressources menace les aides de l’ONU à la Mauritanie

Sahara Medias - Le programme alimentaire mondial et l’UNICEF viennent de lancer un appel urgent dans lequel ils mettent en garde contre la diminution des aides qui leur sont consenties, ce qui menacerait leur capacité à aider les populations les plus vulnérables en Mauritanie.

Les deux institutions onusiennes, dans un communiqué publié lundi, ont déclaré que la réduction des financements menace leurs projets en Mauritanie.

Il s’agit d’assister 380.000 familles en situation d’insécurité alimentaire, en plus de 130.000 enfants en dessous de 5 ans et de 57.000 femmes enceintes ou allaitantes malnutries ou exposées à la malnutrition.

Ces deux organisations assistent également 50.000 réfugiés maliens dans le camp de M’Berre en territoire mauritanien, dans l’est du pays près de la frontière malienne.

Le directeur du PAM en Mauritanie a déclaré que cette situation pouvait amener son organisation à réduire les aides octroyées, ce qui aurait des conséquences désastreuses sur la sécurité alimentaire des familles démunies.

La diminution des financements avait constitué une gène au PAM qui s’est vu obligé de suspendre, depuis décembre dernier, les rations alimentaires scolaires à quelques 150.000 élèves de familles pauvres restées sans un seul repas au cours de la journée.

Pour sa part le représentant de l’UNICEF en Mauritanie a déclaré que la détérioration de la situation alimentaire en Mauritanie avait accentué le phénomène de la faim dans le pays et augmenté le nombre d’enfants malnutris.

Le représentant de l’UNICEF a exprimé son inquiétude de voir ce nombre s’accroître cette année si des financements complémentaires n’étaient pas obtenus.

Le secrétaire général des nations unies Ban Kee Moon avait effectué, il y a quelques jours une visite en Mauritanie, la première d’un secrétaire général de l’organisation dans le pays.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1601

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)