29-04-2016 05:39 - Carte de séjour : Le parcours du combattant

Carte de séjour : Le parcours du combattant

Nouakchott Info - En 2012, les autorités mauritaniennes avaient instauré la carte de séjour pour tous les étrangers vivant dans le pays. Juste après l’application de cette nouvelle loi, des milliers d’étrangers s’étaient massés devant les commissariats de police afin d’avoir cette carte pour circuler librement dans le pays.

Selon la loi, pour avoir cette carte, les concernés doivent s’acquitter de 30 mille Ouguiyas. Alors le compte à rebours a commencé pour les étrangers vivant en Mauritanie depuis longtemps.

Partout dans la capitale, les étrangers sont traqués même jusque dans leurs lieux de travail ( restaurants, marchés, la plage et dans les taxis ). Ceux qui sont sans carte ou qui en ont une en phase d’expiration déboursent entre 15 et 20000 Ouguiyas afin d’éviter le refoulement ou le fait d’être entassés dans des conditions difficiles dans les commissariats.

« Nous sommes traqués partout comme des criminels et nous sommes l’objet des poursuites avec les voitures de la police. Et des fois, les forces de l’ordre n’hésitent pas à nous maltraiter.

Ils nous font sortir en plein jour de la façon la plus humiliante devant nos enfants. Les forces de l’ordre nous demandent de l’argent pour rester en Mauritanie. Moi en tout cas, en ce qui me concerne, je quitte la Mauritanie définitivement après plus de 20 ans car ma vie dans cet enfer ne vaut plus la peine»
, martèle un étranger.

« Nous voulons bien prendre les cartes de séjour mais la nouvelle procédure est compliquée. Aussi, nous dénonçons la lenteur de l’octroi même muni de la carte. Les policiers continuent à nous harceler certains de nos compatriotes peinent à recevoir leur carte et pour le renouvellement, il y a beaucoup d’obstacles. Nous demandons aux autorités de nous aider ; nous sommes fatigués des rafles en permanence et des harcèlements à tout va.

Je suis très sceptique pour l’unité de l’Afrique si les populations ne peuvent pas circuler dans les différents pays voisins»
, déclare Mamadou Ndiaye. Ainsi, la carte de séjour est devenue un business juteux pour les forces de l’ordre qui interpellent de paisibles étrangers afin d’en profiter et régler les dépenses quotidiennes sur le dos de ces pauvres personnes qui sont venues à la recherche d’une vie meilleure en Mauritanie.

Mamoudou Baidy Gaye



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3181

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • lagoonga (H) 29/04/2016 20:35 X

    Vous avez bien dit:"à la recherche d’une vie meilleure en Mauritanie"? mais il n'y a jamais eu de meilleure vie dans ce pays, vous voyez les jeunes diplômés qui courent vert le soit disant or?En tout cas pour une meilleure je choisirai n'importe où mais pas la Mauritanie.

  • lass77 (H) 29/04/2016 08:16 X

    C'est une racket déguisée. Par ailleurs tant que les pays Africains ne disent rien à propos du racisme d'Etat en Mauritanie les étrangers Noirs continueront à souffrir pour aucune raison. Bien sur cela ne concerne que les étrangers Noirs notamment Senegalais , Guinéens , Mali et autres etc... Pendant ce temps on ne fait rien aux maghrebins où meme certains Marocains font le beau temps et la pluie en Mauritanie. il n'ya qu'à regarder cette affaire des Faux billets dans un camion Marocain mais rien ne se passera.

  • Ahmedabdallah (H) 29/04/2016 07:09 X

    Ce pays qui se croit musulman et islamique (au sens noble!) n'a que les pervers assoiffés de biens terrestres fugaces et évanescents qu'il mérite comme gouvernants! La méchanceté et cynisme du cœur du général putschiste Aziz et de tous ceux qui l'entourent et l'enfoncent dans le dépeçage systématique des valeurs morales et humanistes qui doivent guider toute république digne de ce nom, sont devenus deux préjudices, que dis-je, deux grands maux incurables de cette petite mauritanie se débattant dans l'incurie et dans l'échec total! Quelle honte!