31-08-2016 17:33 - Réunion préparatoire pour la COP 22 Marrakech (Maroc) : Sensibiliser et mobiliser la société civile mauritanienne

Réunion préparatoire pour la COP 22 Marrakech (Maroc) : Sensibiliser et mobiliser la société civile mauritanienne

L'Authentique - La Commission nationale des droits de l’homme a abrité ce matin, mardi 30 août 2016, une rencontre préparatoire pour la COP 22 prévue du 7 au 18 novembre 2016 à Marrakech (Maroc).

Deux membres du Pôle de la société civile du Comité de Pilotage de la COP22, M. Ayoub Elkaroubi et M. Mustapha Jlok, ont animé une rencontre qui a regroupé les principaux réseaux de la société civile mauritanienne travaillant dans le domaine de l’environnement, les changements climatiques, les énergies renouvelables, le genre, entre autres.

Après échanges de discours entre les membres de la délégation, la présidente de la CNDH, MRabiha Mint Abdel Wedoud, le président de la Plateforme de la société civile, Ahmedou Ould Sidi et Seyide Mint Yenge Khyarhoum, présidente du Réseau mauritanien des énergies renouvelables (RAMDER) et de l’ONG ASPOM, les participants ont pris la parole pour exprimer leurs préoccupations et leurs attentes.

Certains se sont enquis du suivi-évaluation des résultats de la COP 21 à Paris, notamment le volet lié au transfert des technologies dans le domaine de l’environnement et de lutte contre les changements climatiques, tels que déclinés dans les résultats dudit sommet sur le climat.

Dans leur réponse, les représentants de la délégation marocaine ont dit que le Maroc compte beaucoup sur la participation de la Mauritanie à cette COP africaine, en précisant l’expérience marocaine en matière d’énergie solaire et éolienne, source qu’elle partage en commun avec la Mauritanie sur leurs territoires respectifs et larges. Ils se sont félicités du développement des énergies solaires en Mauritanie, faisant remarquer avoir été agréablement surpris de constater que la route menant de l’aéroport Oum Tounsi au centre-ville de Nouakchott est jonché de poteaux solaires. Ils ont également salué les progrès réalisés par la Mauritanie dans le domaine des énergies renouvelables d’une manière générale.

Selon eux, la COP 22 s’imprégnera fortement de la vision nouvelle du Maroc dont une grande partie qui sera réservée au suivi-évaluation de la COP 21. Il s’agira aussi d’encourager la plus grande parties de pays à rectifier leur vision par rapport aux Changements climatiques et à mettre en œuvre leurs contributions dans ce domaine. Ils ont aussi souhaité des efforts plus importants pour consolider la mobilisation des organisations non étatiques dans la conception d’une feuille de route en vue de la collecte de 100 milliards de dollars U.S d’ici 2020. Il s’agit aussi d’inciter les organisations de la société civile à contribuer à l’adoption de mécanismes d’opérationnalisation de l’Accord de Paris sur le climat, avec un volet important réservé aux personnes vivant en situation d’handicap, notamment l’accessibilité, sans compter l’aspect genre dans la participation à la COP 22.

Dans le domaine du financement, il a été demandé à la société civile mauritanienne de participer massivement à l’évènement en remplissant les formulaires disponibles à cet effet –www.cop22.ma.

La délégation marocaine a précisé que les projets fédérateurs initiés par les réseaux seront plus favorisés et ont plus de crédibilité pour être acceptés . La délégation s’est félicitée de la Caravane RIM Youth Climate organisée par un groupe de jeunes activistes mauritaniens en collaboration avec l’ONG ASPOM-REMDER qui préside les deux réseaux arabes et africains de biocarburant (RADER ET RAAB), issus de deux forums internationaux 2010 et 2012.

Cette caravane quittera Dakar le 21 octobre pour relier Marrakech le 3 novembre 2016, en passant par Saint-Louis, Rosso, Nouakchott et Dakhla.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1817

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • cccom (H) 01/09/2016 08:56 X

    Esquisse de financement du Projet de forêt de 9.000.000 de palmiers que je propose ici à la COP22 de NOV. 2016 : Ce projet qui transformera par son microclimat nos zones arides en zones pluvieuses tout en créant 90.000 emplois nouveaux de jeunes producteurs de revenus annuels en produits alimentaires supérieur aux recettes minières des 4 pays du Maghreb réunis sera collectivement financé par les OSC, l’Etat et les fonds pour le développement de l’environnementpour un coût estimable à 90 milliards d’UM. 1- A titre d’exemple le réseau des ONG des énergies renouvemables et autres OSC vont mobiliser à partir des wilayas du Nord 3000.000 de rejets (jeunes plants de palmiers ) à planter d’une valeur de de 10.000 UM X 3.000.000= 30.000.000.000 UM ( dont 1.000.000 peuvent récupérés auprés des agriculteurs de Nouadhibou en participation à ce projet régional et international. 2- L’Etat mauritanien doit contribuer par l’offre de 12% de la station deéolienne de Boulenouar et autoriser la prospection et le forage profond dans les zones naturelles ‘écoulements d’eaux et failles identifiées par les cartes géologiques de l’IGN et construction de routes et réseaux ; 3- Les institutions internationales de financement de l’Environnement financeront le reste en disponibiliserl’électricité , l’eau et lparticulirement les réseaux de distribution de l’eau à concurrence de 0,5m3/jour par palmierpar le financement de forage et transport par énergie solaire et éolienne de 6m3/s à partir du Bas Delta qui dispose 205m3/s pour la maîtrise desquelles la Mauritanie s’était endetté en 1990 dans la construction des 8 vannes sur la Digue rive droite du Fleuve Sénégal: Potentiel hydrique impressionnant de 205m3/s que la Mauritanie abandonne encore ,pour cause de manque de moyens financiers , à l’engraissage des oiseaux migrateurs et à l’Océan Atlantique.. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • cccom (H) 31/08/2016 19:15 X

    A cette importante occasion préparatoire de la COP 2016 de Marrakech, je lance un message urgent de Nouadhibou aux réseaux des énergies renouvelables maghrebins pour présenter en collaboration du réseau national des énergies renouvelables de Mauritanie présidé par Seyide Mint Yenge Khyarhoum, dont je suis membre actif, pour l’engagement d’ un projet regroupeur de la Mauritane, Maroc, algérie ,Tunisie et Lybie ciblant la prise de participation à raison de 3% de la station éolienne de Boulenouar de100 mégawatts en cours de financement par le FADES pour la réalisation de 30.000 ha de forêts de palmiers dans chaque pays à l’image du projet fédérateurs de 4 wilayas du Nord (NDB, Adrar, Tiris et Inchiri) de la Mauritanie objet de mon article de ce jour , http://adrar-info.net/?p=37780#more-37780 intitulé Président Aziz en visite express en Adrar, SVP , lisez moi.. Mme Seyide MM. Ayoub Elkaroubi et.Mustapha Jlok pour actions. .cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr Secretaire Général de l’ONG SOS Palmiers. Maire de Maaden El Ervane GSM 00222 44155715