10-09-2016 12:35 - Interventions sélectives

Interventions sélectives

Le Calame - Il y a une semaine, de très fortes pluies, auxquelles se sont ajouté des eaux de ruissellement, ont envahi la petite localité d’Ain Ehl Taya située à 35 km de la ville d’Atar. Selon le maire de cette ville, pas de pertes en vies humaines mais au moins 97 maisons ont été complètement rasées par les eaux.

Le bilan s’alourdira deux jours après à 115 maisons détruites et des centaines de familles deviennent sans logis. Juste deux à trois jours après, d’autres fortes précipitations assiègent la ville d’Atar: Gros dégâts matériels, oueds complètement dévastés, voies et routes impraticables, ville déclarée sinistrée.

Même si de l’avis de certains, les secours arrivent un peu en retard, le président se rend sur les lieux. L’État débloque un montant de 150 millions d’ouguiyas au profit des victimes des inondations d’Atar et d’Ain Ehl Taya. Puis les services du commissariat à la sécurité alimentaire sont mobilisés pour distribuer des denrées aux populations.

Des organisations de la société civile interviennent également pour soulager les ménages sinistrés. La Fondation Errahma Ahmedou Ould Abdel Aziz intervient à travers la distribution de produits alimentaires et de kits comme couvertures, matelas et autres.

Au sud, un vent particulièrement violent ravage Foum Gleita (dans les environs de Mbout). Une centaine d’habitations de (in) fortune sont complètement emportées. Un enfant de cinq à six ans meurt et 46 personnes dont 19 grièvement sont blessées. Comme en Adrar, les autorités tardent à venir.

Mais le président ne s’est pas encore rendu sur place. L’État n’a pas non plus débloqué une seule ouguiya au profit des populations de Foum Gleita. Les organisations de la société civile ne sont pas encore arrivées. Un comité de soutien de Foum Gleita a été mis sur place.

Son porte-parole a confirmé que jusqu’il y a deux jours, aucune intervention officielle ne s’est encore manifestée. C’est pourquoi, selon lui, les ressortissants de cette localité et toutes les bonnes volontés comptent organiser un sit in devant la présidence pour manifester leur mécontentement et leur désapprobation de ce traitement sélectif qui prouve si besoin est que certains citoyens ne le sont que de second rang.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1449

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • kalidou gueye (H) 11/09/2016 06:40 X

    Ils ne viendront et ne vous enverront jamais une quelconque aide. Car il ya 2ans de cela une fille noire a ete viole et egorge avec un bebe dans son ventre aucune reaction des autorites, et quelques mois apres une fille mauresque est assassine et voila que trois delegations ministerielles se rendent chez elle pour des condoleance avec chacune une enveloppe de plus de 2Millions. Vous pensez que nous sommes traite au meme pied d egalite que les autres. Non!Non! et Non!. Chaque jour nous voyons encore pire.