26-09-2016 11:35 - Mémoire d’un rescapé

Mémoire d’un rescapé

Edilivre - L'histoire personnelle de Kebe Abdoulaye Alpha est intimement liée à une période sombre et déterminante de l'histoire de la Mauritanie.

Dans son autobiographie, l'ancien député commence par raconter ses études coraniques, qu'il accomplit sous la tutelle de son père, un « grand notable respecté ». Il entame une carrière dans l'armée, gravit rapidement les échelons, mais soupçonné de vouloir participer à un coup d'état, il se retrouve emprisonné durant six mois dans des conditions très difficiles.

À sa sortie de prison, il s'engage auprès de différentes associations pour défendre ses droits et ceux de ses camarades persécutés. Il finit par obtenir une partie de ses droits aux terme d'âpres années de lutte. Homme d'action progressiste, il s'engage en politique, milite sur le terrain avant d'être élu premier député de l'opposition mauritanienne démocratique. 

Au cours de son mandat parlementaire, il défend des valeurs démocratiques, « en faveur de l'unité nationale et des exclus ». Personnage influent, il entretient de nombreux échanges diplomatiques à l'étranger, notamment avec la France.

Mémoire d’un rescapé
Par Kebe Abdoulaye Alpha
Thème : Biographie
Format : Roman (134x204)
Nombre de pages : 62
Date de publication : 14 septembre 2016
ISBN : 9782334182034



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2570

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • mdmdlemine (H) 26/09/2016 14:25 X

    C'est l'un des rescapés les plus chanceux des années de braises et de l'époque de la déportation, qui est parvenu non seulement à recouvrir ses droits mais aussi à se faire élire député. Malheureusement ce n'est point le cas de centaines de concitoyens aux droits toujours spoliés, marginalisés, exclus des sphéres de décision, qui ne bénéficient même pas d'un soutien moral de leurs frères de sang

  • lass77 (H) 26/09/2016 14:19 X

    Personnage influent à l'étranger notamment avec la France que du pipeau. Certes il faut etre solidaire des victimes de la purge des negromauritaniens , il ne pas se voiler la face sur leur propre responsabilité historique et égoïste. Rien n'est fortuit dans la vie d'un Homme.

  • pyranha (H) 26/09/2016 12:11 X

    félicitations Mr KEBE mais 64 pages pour raconter une partie de sa vie,c'est tout de même assez petit mais cela est mieux que rien et encore bien tard que jamais .