19-02-2017 22:30 - Kaédi/Campagne rizicole: La ministre paie les redevances des exploitants du PPG1

Kaédi/Campagne rizicole: La ministre paie les redevances des exploitants du PPG1

Le Quotidien de Nouakchott - Il n’y a pas eu de campagne rizicole d’été pour les exploitants des PPG1 et 2 de Kaédi cette saison.

Et pour cause : Les exploitants rizicoles de cette ville située à 400 kilomètres de Nouakchott, n’ont pas pu honorer leurs engagements auprès de la CDD (caisse de dépôt et de développement) qui exigeait‚ avant tout nouveau financement‚ le remboursement intégral des créances de la campagne précédente qui s’élèvent à près de cinq millions d ouguiyas.

Au terme de la campagne 2016‚ les comptes des exploitants des deux périmètres étaient en effet débiteurs de près de cinq (5 000 000) millions d’ouguiyas dont deux millions quatre cents mille (2 400 000) ouguiyas pour le compte du PPG1 et deux millions deux cents mille (2 200 000) ouguiyas pour celui du PPG2.

Les exploitants avaient revendu une partie de leurs récoltes à l’usinier local qui leur avait promis de verser la contrepartie financière avant le démarrage de la campagne agricole 2017. Rien n’y fera. Les greniers sont d’ores et déjà vides et la période dite de soudure risque d’être plus longue que d’habitude.

Cette situation fait planer un risque de famine sur des ménages dont la survie est grandement tributaire des maigres récoltes tirées des rizières. Mme Coumba Ba‚ ministre de la fonction publique et du travail et actrice politique de la moughataa centrale de Kaédi a gracieusement offert aux responsables du comité de gestion du PPG1‚ le montant dû à la CDD.

Pour sauver l’année rizicole‚ l’assemblée générale des exploitants du PPG1 a décidé d’engager une campagne rizicole de contre saison dont le démarrage est imminent‚ à en croire M. Sow Moctar‚ président du comité de gestion dudit périmètre. Il a par ailleurs indiqué que tous les présidents des coopératives du PPG1 ont convenu de déléguer leurs signatures aux responsables du comité de gestion dudit périmètre en perspective de la prochaine campagne rizicole. Ils ont eu pour cela‚ l’aval du DG de la Sonader en présence du wali du Gorgol.

Quelle ne fut leur surprise de voir le directeur régional de la Sonader signifier au président du comité du PPG1 qu’il aurait reçu des instructions de Nouakchott‚ lui enjoignant de surseoir à la décision de délégation de signatures des présidents de coopératives aux responsables du comité comme c’était le cas avec l’UNCACEM (crédit agricole avant la création de la CDD).

Il faut noter qu’après une quarantaine d’années d’exploitation‚ le PPG1 n’arrive toujours pas à assurer son autonomie de gestion financière. Derrière ce problème conjoncturel‚ ne se cache-t-il pas un problème structuro-organisationnel beaucoup plus profond?

Le 05 février, Les exploitants rizicoles de Kaédi avaient lancé un appel pour « une assistance alimentaire et pastorale d’urgence aux populations directement touchées à Kaédi, Djewol, Ganki, LEXEIBA…Une campagne de contre saison d’urgence prenant en compte la dimension familiale des exploitations rizicoles et l’organisation d’une rencontre entre les représentants des paysans et les hautes autorités pour faciliter la mise en œuvre de ces mesures.»

Les exploitants apprécient les gestes des bonnes volontés mais veulent des solutions durables par la prise en compte des difficultés structurelles des périmètres.

Vieux GAYE

Cp. Gorgol



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2032

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • alhagh (H) 20/02/2017 21:10 X

    LA ministre dépense bcp d'argent: c'est l'argent de qui (on dit aussi qu'elle a construit quelques chateaux, reliquat de l'argent autorisé par Aziz!) Quel pays Al Hagh

  • cccom (H) 20/02/2017 08:31 X

    Monsieur le Premier Ministre, C'est bien, mais... veuillez croire que la Mauritanie peut passer de l’Agriculture familiale de subsistance archaïque (dont le compte d’exploitation est et sera toujours négatif pour plusieurs raisons dont les coûts de l’eau pompée , l’exigüité de la parcelle par famille, les coûts élévés des facteurs de production… ) à une agriculture industrielle d’exportation d’une production équivalente à deux fois ses besoins alimentaires et un coût de production deux fois moins chers que la concurrence mondiale avec une création de plusieurs milliers d’emplois nouveaux de jeunes , si nos 4 Ministéres de l’Agriculture, de l’Environnement, de l’Hydraulique et de la jeunesse acceptent de prendre connaissance du potentiel Hydro-agricole de notre Delta non exploité et qui crève les yeux en nous associant aux comités techniques interministériels. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • Ibadou (H) 19/02/2017 22:47 X

    Félicitations à Ould Abdel Aziz le président des pauvres et à son ministre, je l'ai rêvé et écrit il y a deux semaines, ils l'ont fait. Ces paysans modestes méritent cela, même si ils veulent s'encrer dans l'assistance. Quand nous observons autour de nous et plus loin, il n y a pas d'agriculture sans subventions et aides de l'État. Les gros producteurs comme l'UE, les USA, la Russie, pourtant 10000 fois plus riches que la Mauritanie sont devenus des puissances agricoles à cause des subventions et des ristournes substantielles à leurs paysans. Il reste maintenant un effort de sensibilisation et de tri entre ces paysans pour amener les récalcitrants à s'acquitter de leur dette. Encore merci à Ould Abdel Aziz au nom de tous les paysans du PPG1.