20-02-2017 06:18 - Sénégal: le gouvernement appelle les pêcheurs à éviter les eaux mauritaniennes

Sénégal: le gouvernement appelle les pêcheurs à éviter les eaux mauritaniennes

RFI - Le Sénégal demande à ses pêcheurs de ne pas se rendre dans les eaux de la Mauritanie s'ils ne sont pas en règle, afin de respecter la nouvelle législation mauritanienne, en attendant la signature d'un protocole entre les deux pays.

De nouveaux textes sur la pêche sont entrés en vigueur en Mauritanie début février. La récurrence des conflits entre garde-côtes mauritaniens et pêcheurs sénégalais est source de tension entre les deux pays.

Depuis début février, la nouvelle réglementation mauritanienne oblige les armateurs étrangers à débarquer leurs prises sur le territoire mauritanien. Une règle qui déplait aux pécheurs sénégalais. De nombreuses pirogues ont donc été immobilisées ou ne sortent plus en mer.

A cela s'ajoutent les incidents fréquents depuis plusieurs années. Dernièrement, des garde-côtes mauritaniens ont ainsi ouvert le feu sur des pêcheurs sénégalais. Le ministre sénégalais de la Pêche et de l'Economie maritime, Oumar Guèye, a donc appelé ses compatriotes vendredi à ne plus pêcher en Mauritanie sans autorisation.

Samba Gueye, président de l'interprofession de la pêche artisanale au Sénégal, souhaiterait que les deux parties trouvent un accord pour que les pêcheurs sénégalais puissent continuer de se rendre en Mauritanie. « Vous voyez que c'est la même population, donc on est habitués à travailler ensemble et à cultiver la paix, la solidarité et l'entraide au niveau de nos pays. Des fois il se peut qu'il y ait des difficultés, alors quand il y a des difficultés quelque part, on cherche à apaiser cette situation », explique-t-il.

Selon les pêcheurs du Sénégal, c'est la diminution des ressources halieutiques qui les pousse à se rendre dans les eaux mauritaniennes. Le protocole d'accords de pêche entre le Sénégal et la Mauritanie n'a pas été renouvelé il y a un plus d'un an. Des discussions sont en cours, mais pour le moment, les deux parties ne sont pas parvenues à un consensus.




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 4
Lus : 2440

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • a.bennan (H) 22/02/2017 01:34 X

    Avec ou sans pecheurs etrangers ns imposerons coute que coute la paix sur nos cotes et nos ressources.Ns collaborons aussi avec qui ns voulons svp.

  • Moussa66 (H) 20/02/2017 10:15 X

    C'est une honte pour la Mauritanie. Pourquoi faire chasser les pêcheurs sénégalais hors que nous n’avons pas assez de pêcheurs qui peuvent ravitailler suffisamment le marché Mauritanie? Pourtant il y a beaucoup de bateaux étrangères qui pêchent sans autorisation dans nos eaux. La Mauritanie a chassé les taximans sénégalais maintenant le tour les pêcheurs demain sera le tour des ouvriers sénégalais donc le Sénégal doit réagir avant qu'il soit trop tard. Il doit chasser tous les commerçants mauritaniens ou les éleveurs mauritaniens. C'est vrai nous sommes des voisins qui doivent vivre en paix mais les autorités mauritaniens se comportent avec le Sénégal d'une façon très méchante. Pourtant les ressortissants des voisins comme le mali, l’Algérie, et le Maroc exercent leurs activités normale en Mauritanie pourquoi pas les sénégalais. C’est Honteux!!! Tout le pays a senti ces jours ci la rareté du poisson sur le marché mauritanien ce qui fait que les prix sont très augmentés.

  • mystere1 (F) 20/02/2017 09:47 X

    frères pêcheurs, vous êtes prévenus, personne ne veut du mal, on est deux pays frères, liés par beaucoup de choses, ainsi, à bon entendeur salus !

  • Bafour Wolof (F) 20/02/2017 08:46 X

    Nous voulons la paix rien que la paix entre le senegal et la mauritanie Et la paix en mauritanie sera la paix au senegal