20-03-2017 19:30 - Un ancien ministre appelle à éviter des représailles contre les sénateurs

Un ancien ministre appelle à éviter des représailles contre les sénateurs

Alakhbar - L’ancien ministre mauritanien Isselmou Ould Sidi Moustaph appelle à éviter des représailles contre les sénateurs qui ont rejeté vendredi le projet de modification de la Constitution.

Selon Ould Sidi Moustaph, "les sénateurs représentent 33 moughatas" et forment une institution républicaine dont le président peut remplacer le président de la République dans ses fonctions.

Isselmou Ould Sidi Moustaph estime aussi que le Sénat est l’institution républicaine qui ressemble le plus aux institutions islamiques.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1556

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • mystere1 (F) 21/03/2017 11:44 X

    Mr le président, il est de votre intérêt d’accepter l’avis de la majorité, c’est mieux pour vous, acceptez au lieu de s’entêter, cela ne mène rien de bon, et vous êtes assez intelligent ! pour ne pas commettre des bêtises qui peuvent nous porter tous préjudice, nul n’est au-dessus de la loi ! que Dieu nous Préserve des tourbillons de malheurs qui planent, ces semaines restent un suspens, le peuple est en stress, et attend vite que cette situation soit mise au claire.

  • doudou19 (H) 20/03/2017 22:02 X

    sallabarry (H) les sénateurs s'ils sont des laudateurs, ils ne représentent qu'une partie infime du système. Les conseillers régionaux nous font revenir au temps de la féodalité, du tribalisme, du mépris etc...Les malheurs de Aziz, comme ce fut le cas du Président Ould Taya, proviennent de son entourage tant au niveau du gouvernement qu'au niveau tribal et amical. Il doit se ressaisir pendant qu'il est temps.

  • 33medsalem (H) 20/03/2017 20:12 X

    tous les malheurs de aziz provienenes de son premier ministre et de son ministre de l economie et des finances fumier poltron ignorant mendiant et macro

  • sallabarry (H) 20/03/2017 19:38 X

    Débarrassè la nation de cette machine à sous qui ne sert absolument à rien du tout un conseil régional est plus proche des citoyens et de leur problème donc je ne vois pas à quoi peut servir cet ensemble de laudateurs réuni pour sucer le peut qui reste du sang de ce peuple affaibli affamè et réduit à la misère absolu