31-03-2017 11:54 - FAO : la Mauritanie a pu vaincre le charançon rouge qui menaçait les palmeraies en un temps record

FAO : la Mauritanie a pu vaincre le charançon rouge qui menaçait les palmeraies en un temps record

Saharamédias - Le directeur général de l’organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) José Graziano Da Silva, a salué le rôle important joué par la Mauritanie dans l’éradication du charançon rouge, en un délai record n’ayant pas dépassé les 6 mois.

"La Mauritanie, a ajouté Graziano Da Silva, a réussi en si peu de temps ce que d’autres pays n’ont pu réaliser pendant plusieurs années, vaincre ce fléau destructeur des palmiers qui a fait des ravages dans plusieurs régions du monde."

Le directeur général de la FAO a fait cette déclaration à l’issue d’une audience accordée à la ministre de l’agriculture, Mme Lemina mint El Kotob O. Moma, en marge de la consultation scientifique et de la réunion de haut niveau sur la maladie du charançon rouge à Rome.

La ministre a également examiné avec le responsable onusien les moyens de développer la coopération bilatérale entre les deux parties.

Le charançon rouge s’est déclaré en Mauritanie à la fin de l’année 2015, après le transfert, dans certaines palmerais, de prototypes importés depuis certains pays étrangers.

Le gouvernement avait alors entrepris une campagne drastique pour circonscrire ce fléau dans des palmeraies au Tagant et en Adrar.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1254

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 31/03/2017 15:15 X

    Beaucoup me reconnaissent que j’ai bien gagné le combat que j’ai mené en tant que Président de l’ONG SOS Palmiers Agriculture et Environnement de Mauritanie (SOS PAEM) contre le PDDO par mes articles de presse pour arrêter l’usage en Adrar par ce Projet public du Malathion , ce produit toxique prohibé dans le monde par l’OMS et l’UE pour ses effets cancérigènes du prostate. Si je ne déplore pas d’avoir un petit merci de l’Etat pour cette alerte, je déplore néanmoins mon manque d’efficacité pour les 3 cas suivants: 1-Alerter du Danger du Bayoud qui a détruit 14.000.000 de palmiers au Maroc et Algérie pour la prise de mesures suivantes : 1-1 Une protection sanitaire par l’interdiction de toute entrée dans le pays de produits du palmier d’Algerie et du Maroc à l’image de la Tunisie dont la douane brûle à la frontière tout produit (dattes , rejets, paniers…) de palmiers . 1-2- Une lutte variétale in vitro pour la multiplication cellulaire de millions de palmiers résistants au Bayoud qui est loin d’être viablement entamée biotechnologiquement, malgré l’inauguration de l’extension du labo d’Atar. 2- Pour engager un programme de palmeraies modernes télé- irrigués par énergies solaire dans les grands espaces d’Amessagua d’inchir, Tiris et Boulemouar de forêts de 20.000.000 de palmiers créateurs de dizaines de milliers d’emplois de jeunes. 3- Pour amener l’Etat à prendre une mesure de sauvetage des 500.000 palmiers d’Atar qui se meurent à Atar par milliers sans cri d’alarme. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr