05-05-2017 02:00 - La Mauritanie et le FIDA lancent un nouveau projet de développement des filières inclusives pour combattre la faim et la pauvreté dans les zones rurales

La Mauritanie et le FIDA lancent un nouveau projet de développement des filières inclusives pour combattre la faim et la pauvreté dans les zones rurales

FIDA - Le Fonds international de développement agricole (FIDA), agence spécialisée des Nations Unies et le gouvernement de la Mauritanie ont lancé officiellement le Projet de développement de filières inclusives (PRODEFI), ce jour 3 Mai 2017 à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie.

L’atelier de lancement officiel du PRODEFI a été ouvert par Lemina Mint El Ghotob Ould Moma, Ministre de l’agriculture de la Mauritanie et Ides De Willebois, Directeur régional de l’Afrique de l’Ouest et du Centre du FIDA en présence des membres du Gouvernement mauritanien, des partenaires de développement et des acteurs de la mise en œuvre du projet.

Dans son allocution d’ouverture de l’atelier, la Ministre mauritanienne de l’agriculture, a souligné que la dégradation des conditions agro-climatiques, l’accès de plus en plus limité aux ressources de production, et la maîtrise encore insuffisante des technologies et des itinéraires techniques affectent considérablement les performances des filières agricoles mauritaniennes.

Ces dernières demeurent, malheureusement, insuffisamment valorisées en raison du faible niveau de transformation mais aussi d’identification des circuits de commercialisation.

«C’est dans ce cadre que la stratégie de développement du secteur agricole (à l’horizon 2025), conformément aux orientations de la Stratégie de Croissance Accélérée et de Prospérité Partagée, s’est fixée comme objectif majeur ‘le développement de filières porteuses de croissance, génératrices d’emplois permanents et de revenus incitatifs, a déclaré la Ministre Mint El Ghotob Ould Moma. « Objectif qui pourra être atteint à travers la mise en œuvre du Programme National de Développement du Secteur Agricoleet dans lequel le nouveau projet PRODEFI s’insère parfaitement, » a-t-elle ajouté.

Quant au Directeur régional de l’Afrique de l’Ouest et du Centre du FIDA, Ides de Willebois, il a souligné que PRODEFI, un projet d’un coût total de plus de 45 millions d’USD est le résultat d’une réflexion conjointe entre le Gouvernement mauritanien et le FIDA pour la promotion de filières rémunératrices et résilientes, inclusive des ruraux pauvres, y compris les femmes et les jeunes.

Il permettra un ciblage accru des jeunes ruraux, une promotion de la prise en compte des aspects nutritionnels et mettra l’accent sur la résilience des filières au changement climatique grâce à un financement du Programme d’Adaptation de l’Agriculture Paysanne (ASAP).

« Je voudrais souligner encore une fois notre appréciation de la coopération fructueuse qui existe entre la Mauritanie et le FIDA, et je réitère l’engagement continu du Fonds à œuvrer à vos côtés dans la lutte contre la pauvreté rurale en Mauritanie», a déclaré Ides de Willebois.

Il faut rappeler que le PRODEFI cible plus de 243 000 bénéficiaires et est cofinancé par le FIDA et le Gouvernement mauritanien. Il sera mis en œuvre dans les régions du Sud du pays – Brakna, Assaba, Gorgol, Guidimakha, Hodh El Gharbi et Hodh Ech Charghi.

Il va privilégier d’abord les filières maraîchage, aviculture, lait de chèvre et produits forestiers non ligneux en mettant en relation les marchés et les bassins de production et en privilégiant des partenariats entre les petits producteurs et les acteurs privés des filières. Il permettra d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et accroître leurs revenus des populations rurales pauvres.

Contact
David Florentin Paqui
Chargé de communication, FIDA
En Mauritanie: +222 49197246
Téléphone: +39 06545912213
Mobile:+39/3357516406
d.paqui@ifad.org

Nouakchott/Rome, 3 mai 2017

Communiqué de presse noFIDA/XX/2017
Le FIDA investit dans les populations rurales, en les autonomisant afin de réduire la pauvreté, d’accroître la sécurité alimentaire, d’améliorer la nutrition et de renforcer leur résilience. Depuis 1978, nous avons octroyé 18.5 milliards d’USD sous la forme de prêts à faible taux d’intérêt et de dons en faveur de projets qui ont touché quelque 464 millions de personnes. Le FIDA est une institution financière internationale et un organisme spécialisé des Nations Unies dont le siège est à Rome – le centre névralgique des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : FIDA
Commentaires : 2
Lus : 1648

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • malalbarry8 (H) 05/05/2017 13:08 X

    Ce n'est pas cette Ministre qui pourra développer l'agriculture en Mauritanie. Au contraire, on assiste au déclin du secteur par des aménagements qui ne finissent jamais dont le seul but c'est de détruire davangage le système agricole en laissant les paysans s'endetter d'année en année. Seykine, pauvre Mauritanie à quand ton vrai développement?

  • cccom (H) 05/05/2017 07:58 X

    Divertis par les fausses promesses des stratégies de développement des institutions financières internationales qui annoncent de gros financements de projets sur plusieurs années dont les résultats sont toujours l’intensification de la pauvreté, les efforts de nos agriculteurs sont chaque jour détruits par l’indifférence de services concernés. Ce jour 5/5/2017, 500.000 palmiers plantés à Atar par nos aieuls se déssechent à grandes vitesses. Pourtant, nous proposons chaque jour à l’Etat de compter sur nos propres moyens pour engager en 2017 la plantation de 2000.000 de palmiers modernes créatrice de 80.000 emplois de jeunes. Plus haut au Dhar (à Aoujeft) , nos agriculteurs de Maaden El Ervane ont produit 2000 tonnes de légumes qui sont abandonné depuis janvier aux termites et depuis un mois aux criquets arboricoles ( suivez l’émission TVM (El mouritanya) de ce jour à 10 h 30mn pour vous en convaincre. Pourtant cette Oasis pouvait et peut toujours, si l’Etat accorde le moindre intérêt à ses doléances produire 20.000 tonnes dans la prochaine campagne 2018. Le Ministére de l'Agriculture est diverti par la routine des fausses promesses depuis le début des années 80. Il n'y a pas une Région qui n'a à elle seule le potentiel d'assurer l'autosuffisance du pays et exporter sans besoin de fausses promesses des stratégies de l'aide internationale non adaptées à nos réalités cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr