05-05-2017 10:12 - Mauritanie: 45 millions de dollars pour la promotion des filières agricoles inclusives

Mauritanie: 45 millions de dollars pour la promotion des filières agricoles inclusives

Le360 - Le gouvernement mauritanien va développer un projet de valorisation des filières agricoles inclusives grâce à un appui du Fonds international de développement agricole (FIDA) à hauteur de 45 millions de dollars, annonce un communiqué de presse rendu public jeudi.

La promotion des filières agricoles inclusives du Programme national de développement du secteur agricole (PNDSA) s’intègre dans la Stratégie de croissance accélérée et de croissance partagée (SCAPP).

La mise en œuvre de ce projet répond à un contexte marqué par «la dégradation des conditions agro-climatiques, l’accès de plus en plus limité aux ressources de production, et la maîtrise encore insuffisante des technologies et des itinéraires techniques, affectant considérablement les performances des filières agricoles mauritaniennes, qui demeurent insuffisamment valorisées en raison de leur faible niveau de transformation", a expliqué la ministre de l’Agriculture, Mme Lemina Mint Khoutoub Ould Moma.

Face à cette situation, l'Etat a mis en oeuvre la Stratégie de croissance accélérée et de prospérité partagée (SCAPP). "La création des filières agricoles inclusives rentre dans le cadre de la mise en œuvre de cette stratégie, notamment son volet transformation du secteur agricole à l’horizon 2025, via la promotion des sous secteurs porteurs de croissance et générateurs d’emplois, dans le cadre du Programme national de développement du secteur agricole».

Pour sa part, le Directeur régional du FIDA pour l’Afrique de l’ouest, Ides de Willebois, a précisé que ce projet "va permettre la promotion de filières rémunératrices et résilientes, inclusives des ruraux pauvres, y compris les femmes et les jeunes".

Le FIDA est une agence des Nations Unies (ONU) dédiée au développement agricole. Il investit dans les populations rurales pour soutenir la résilience et réduire la pauvreté.

Pays du Sahel confronté au phénomène de la désertification, au cycle des sécheresses récurrentes, la Mauritanie traîne traditionnellement un déficit de production agricole. Le dernier chiffre sur la production céréalière en Mauritanie portant sur l’année 2015/2016 fait état de 300 000 tonnes. Ce qui correspond à une très bonne année.

Par notre correspondant à Nouakchott Cheikh Sidya



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 3
Lus : 1177

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • sraghaa (H) 05/05/2017 13:47 X

    Pour donner un coup de pouce à ce secteur,le gouvernement doit commencer par aider les agriculteurs pour vendre et redistribuer les produits cultivés ,nous avons assister tout dernièrement au pourrissement de centaines de tonnes de légume en ADRAR faute de moyen de transport .Ceci est une honte car si l'état ne peut resoudre ce genre de problème qui touche de plein fouet la pauvreté et l'economie je ne vois pas à quoi il peut servir

  • boubou_kibili (H) 05/05/2017 12:22 X

    Le FIDA est une organisation qui a œuvré pour le développement du pays depuis de longue année et Mr le Représentant du FIDA l’a dit dans ce présent texte. C'est une institution qui œuvre pour la lutte contre la pauvreté et pour sortir les pauvres et les pauvres ruraux de la pauvreté que vit ce pays ou d‘autres pays dans le monde. Nous saluons ce nouveau projet qui continue cette mission à travers les filières porteuses qui ciblent les pauvres y compris les jeunes et les femmes. Tout cela continue d’être louable et nous souhaitons que le Gouvernement ou ce qu’il en reste encore prenne des dispositions pour que ce nouveau projet ne soit pas comme l'autre projet de lutte contre la pauvreté dans l'Aftout Sud Karakoro qui est pris en otage par un incompétent arrogant, qui a été et toute la Mauritanie me sait depuis le début imposé au FIDA par je ne sais quelle main invisible et qui gère malgré les faux fuyants qu'il se donne ce projet en véritable boutique et caverne d’Ali baba !!!. C’est le seul projet de lutte contre la pauvreté qui roule en V8 et c’est quand même curieux non !!!C’est. Allez y demander au peu de cadres qui y restent encore et en aparté ils vous diront ce qu’il en est… Ils vous diront surtout et ce avant de vous parler de quoi que ce soit de leur jurer que vous ne direz rien sinon ils seront virés comme il en a viré de façon injuste et contre toute légalité des cadres de haut niveau , de chauffeurs, de bonnes dames et de pauvres plantons et agents car il est tellement pistonné et ni le Ministre ni personne d’autres ne peut pour l’instant nous sauver s’ils apprenait que nous avions dit la vérité car il travaille pour les renseignements et la fameuse cellule !!!!!! Le FIDA lui-même est complice car ses équipes savent toutes mais elles font toutes la fine bouche cousue (realpolitik) car elles aussi ont compris que le monsieur est vraiment pistonné par qui ? Suivez mon regard ???? Mais les populations, les maires, les Hakems et les Wali qui ont eux doivent avoir peur d’Allah savent ce qu’il en est. Où sont les barrages qui étaient prévus dans cette zone triangle de la pauvreté que le Gouvernement voulait faire évoluer en triangle de l’espoir ? Aucun n’a été réalisé depuis 4 ans ? Ou sont toutes les activités structurantes qui ont disparues du plan d’action laissant des activités bidons connues des gens de Mbout ; Ould Yenzé et de Kankossa ?????? Heureusement il parait que ce projet se terminera bientôt et comme cela il ira vendre sa compétence d’agent de renseignement macabre qu’il n’a jamais cessé d’être au plus offrant car son mentor /tuteur lui-même a bien des soucis avec ses réformettes !!!! Wasalam

  • kouly44 (H) 05/05/2017 10:34 X

    Voilà la porte de la reuissite commence de s'ouvrir mais cela nne viens qu'en mettant des personelles compétentes dans cette domaine WASALAM.