09-09-2017 23:30 - Boghé : Vaste élan de solidarité aux sinistrés

Boghé : Vaste élan de solidarité aux sinistrés

Terroir Journal - Depuis la tempête dévastatrice qui s’est abattue sur certaines localités de la commune de Boghé dans la nuit du lundi au mardi 5 septembre, l’Etat, les organisations de la société civile (associations et ONG) et des initiatives individuelles sont au chevet des sinistrés.

Le ministre de l’Intérieur, M. Ahmeddou O/ Abdallahi a effectué dès mercredi une visite sur le terrain pour présenter ses condoléances et celles du Chef de l’Etat aux familles des victimes à Mballaji, Rweïmdi, Sarandogou, Niakaka et Dioullom où il a remis des enveloppes d’une valeur globale de 7 millions d’UM.

Auparavant, le Wali du Brakna s’était rendu sur les lieux avant de désigner deux commissions (Nord et ouest) chargées de répertorier les dégâts et de recenser les sans-abris. Les villages sinistrés sont, outre ceux cités plus haut où on a dénombré des pertes humaines, Baghdad, El Mabrouk, Houdallaye et Bowde.

Ensuite, sur sa route en provenance de Kiffa, le ministre de l’intérieur est revenu à Boghé ce vendredi 8 septembre accompagné cette fois de la Commissaire à la sécurité alimentaire, Nejwa M/ El Kettab où il a co-présidé à Rweïmdi, la cérémonie de lancement de l’opération d’aide d’urgence aux sinistrés. 1000 familles sont ciblées dans les différentes localités concernées. Chacune a bénéficié d’une caisse de 20 kg de dattes, d’un sac de 50 kg de blé, de 50 kg de riz, de 5 litres d’huile et pour les sans-abris d’une tente et de deux nattes.

Parallèlement aux interventions de l’Etat, les organisations de la société civile et les bonnes volontés se sont mobilisés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays pour exprimer leur solidarité avec les familles des victimes. Ainsi, dès l’annonce de la nouvelle, la diaspora intérieure et extérieure de Boghé a tenu une réunion pour envisager une réaction urgente face à ce désastre. L’ADM (Association pour le développement en Mauritanie communément appelée Fédde Halaybe), l’ASS.COM. BOGHE (une association de la diaspora qui avait organisé du 16 au 19 août, une semaine de l’assainissement) et l’ADVB (Association pour le Développement de la ville de Boghé), ont dépêché jeudi après-midi, une délégation conjointe conduite par M. Bâ Mamadou Silèye.

Celle-ci a présenté ses condoléances aux familles des victimes et remis une aide financière comme le veut la tradition. Les trois associations ont également demandé aux villages concernés de faire l’inventaire de tous les dégâts afin qu’elles puissent évaluer les besoins et réagir à cet effet.

D’autres organisations internationales telles que la World Vision, l’UNICEF, le PAM et associations telles Mondi, APDS sont également sur le terrain pour apporter leurs aides humanitaires aux familles sinistrées.

Dia Abdoulaye et Brahim O/ E. Salem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1294

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • KAALDEN (H) 10/09/2017 19:29 X

    Malal, la logique de 2 poids et 2 mesures est une constante dans la façon d'agir des autorités de ce pays.Ce gouvernement ne nous aidera pas à la hauteur des pertes subies par les populations Dioullom, Sarandogou ou Niakaka. Il appartiendra aux Halaybe et Mboonabe de se bouger pour assurer la reconstruction morale et matérielle de la localité.

  • malalbarry8 (H) 10/09/2017 11:17 X

    J'ai été très surpris hier en regardant les images de la télévision nationale qui sortait celle du village de Dioullom lorsque la délégation gouvernementale donnait le coup d'envoie de l'opération d'urgence au village de Rouémby. Ma surprise est d'autant plus grande lorsque j'entends que ce village est le plus sinistré que tous les autres; alors Dioullom fait plus de 3 fois que ce village qui compte 1 mort contre 4 pour Dioullom?. En matière de dégâts matériels, aucune famille n'a été épargnée? Ajiib, ajiib...

  • abouth (H) 10/09/2017 06:46 X

    ....avec...