14-09-2017 01:00 - RFD : Déclaration

RFD : Déclaration

RFD - Les musulmans Rohingyas font face en Birmanie à la pire campagne d'extermination des temps modernes, connue jusqu'à présent, qui a entraîné des milliers de victimes ainsi que l'expulsion des milliers de citoyens dont les images diffusées par les médias sont insoutenables.

Ces images douloureuses sur la tragédie que vivent les musulmans innocents de Birmanie renvoient aux pries sortes de génocides et expulsions et montrent de manière sans équivoque le degré de haine que porte le régime de Birmanie et ses supporters qui reçoivent l'appui, de facto, de la communauté internationale contre l'islam et les musulmans.

Le Rassemblent des Forces Démocratiques (RFD), face à cette complicité de la communauté internationale et l'indifférence du monde musulman,

- condamne avec force les crimes contre les musulmans Rohingyas qui sont contraires à toutes les religions et tous les usages et valeurs et doivent être considérés comme violation de toutes les lois internationales et tous les usages humains.

- appelle tous les pays islamiques, les nations unies, toutes les organisations internationales des droits de l'homme ainsi que tous les hommes épris de liberté d'intervenir avec force pour arrêter ces massacres et expulsions des femmes, enfants et vieillards musulmans qui font face, chaque jour, à la mort, aux incendies et à la torture.

- le RFD demande également à prendre toutes les dispositions pertinentes en vue de présenter les auteurs des massacres et autres crimes devant la justice internationale, afin qu' ils subissent les condamnations qu' ils méritent.

Nouakchott, le 12/09/2017
Le Département de la Communication du RFD



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 462

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • leguignolm (H) 14/09/2017 14:11 X

    abouth (H)que du ridicule!

  • abouth (H) 14/09/2017 13:43 X

    ... au vu et au su...; ...turpide...

  • abouth (H) 14/09/2017 06:14 X

    Pour une fois, les "socialistes" Mauritaniens disent quelque chose de pertinent; le président Aziz a été le premier à attirer l'attention sur cette tragédie, à Astana (Kazakhstan), le 11 du mois courant, au nom du monde arabe, à l'occasion d'un sommet spécial de l'OCI. Le traitement par la communauté internationale prouve que ce cheval de Troie que sont les droits de l'homme, n'a rien d'universel, car les arabo-musulma en sont exclus, pour des raisons faciles à énumérer. La horde des "anti-esclavagistes" américains aurait dû commencer par se diriger vers la Birmanie où un g/enocide indéniable se déroule au su et au vu du monde entier, au lieu de se hasarder à troubler l'ordre public, en Mauritanie. Le président Messaoud a pris une position honorable, face à cette tragédie. Le RFD ou ce qui en reste, vient de diffuser cette déclaration sur le même sujet. Ma proposition: organiser une manifestation unitaire (majorité présidentielle-opposition démocratique-opposition radicale), pour dénoncer l'insoutenable attitude turpitude de la communauté internationale, face à ce g/enocide, exprimer, au-delà de nos divergences somme toute normales, la solidarité du peuple mauritanien, avec la communauté rohingia martyrisée.