13-10-2017 13:51 - Bras de fer à l'OMC entre le Qatar et les Emirats arabes unis

Bras de fer à l'OMC entre le Qatar et les Emirats arabes unis

Romandie News - Le Qatar a demandé à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) de constituer un panel chargé de se prononcer sur le blocus imposé par les Emirats arabes unis au petit émirat gazier, a-t-on appris vendredi. La demande sera examinée le 23 octobre, ont indiqué à l'AFP des sources proches à l'OMC.

Comme le prévoient les règles du gendarme du commerce mondial, les Emirats arabes unis auront le droit de bloquer cette demande de constitution du panel d'arbitrage. Mais s'il y a une deuxième demande, lors d'une réunion ultérieure, le pays incriminé ne peut plus faire opposition (sauf s'il y a consensus à l'OMC contre l'établissement du panel).

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn imposent depuis le 5 juin un blocus de facto à leur voisin qatari, avec la fermeture de leurs frontières terrestres et maritimes, ainsi que des interdictions de survol aux compagnies aériennes qataries ou de sévères restrictions aux déplacements des personnes.

Le 31 juillet, le Qatar a demandé l'ouverture de consultations avec les Emirats arabes unis, dénonçant "les mesures prises dans le contexte de tentatives coercitives d'isolement économique menées (...) contre le Qatar". Le Qatar a également demandé l'ouverture de consultations séparées à ce sujet avec l'Arabie Saoudite et le Bahreïn.

Le 10 août, le Qatar a été informé par l'OMC que les Emirats arabes unis "n'engageraient pas de consultations". "Par conséquent, le Qatar demande" que l'Organe de règlement des différends de l'OMC "établisse un groupe spécial (...), qui sera chargé d'examiner la question", selon un document de l'OMC publié jeudi.

Le Qatar estime que ces "mesures, individuellement et collectivement, affectent le commerce des marchandises, le commerce des services et les aspects des droits de propriété intellectuelle qui touchent au commerce" et sont contraires aux règles du commerce international, selon le document de l'OMC.

afp/rp

(AWP / 13.10.2017 13h50)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 576

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • habouss (H) 13/10/2017 14:32 X

    Ah ! Ces arabes complètement d'accord pour ne jamais s'entendre ! C'est vraiment honteux cette attitude de ces deux insignifiantes entités, complètement Djiahilisées par la puissance de l'argent.