22-11-2017 09:00 - 8ème Journée Super D 1 : des attaques percutantes, 12 buts en une journée

8ème Journée Super D 1 : des attaques percutantes, 12 buts en une journée

Le Courrier du Nord - La 8ème journée du championnat national de 1ère Division ou Super D 1 qui s’est déroulée samedi et dimanche 18 et 19 novembre dernier n’a pas dérogé à la règle observée depuis le début de la saison.

Des attaquants percutants, même si parfois des maladresses notoires ont été relevées. Au total, ce sont 12 buts qui ont été marqués, dont 7 le samedi et le carton infligé ce dimanche par FC Tevragh-Zeina au Kaédi Football Club, 5 à zéro. Soit une moyenne de 3 buts par match.

Ksar-Deuz : 2 à 1

L’AS Ksar a disposé de Deuz par le score de 2 buts à 1, à l’issue d’un match plein de suspens. A l’issue de la première mi-temps qui s’est achevé par un nul blanc, les Ksarois vont ouvrir leur compteur dès la 51ème minute par un magnifique but de Diallo Mamadou Diouldé.

Les protégés de Mohamed Salem Harouna dit Sneïdry vont doubler la mise en cours de jeu par un pénalty exécuté par Mkhailigue Mohamed Saleck qui ne laissa aucune chance au portier de Deuz, Souleymane Boubacar Diop. Mais les jeunes coéquipiers de l’excellent N°10, Sidi Moulaye loin de se sentir vaincu vont mettre le pied sur l’accélérateur en perforant à plusieurs reprises la défense ksaroire. Ils seront récompensés vers la 80ème minute grâce au but inscrit par El Id Mohamed entré en cours de jeu.

Mis en confiance, les trépides attaquants de Deuz sous la houlette de leur meneur de jeu, Sidi Moulaye vont peser sur la ligne défensive du Ksar et obtiendront même un pénalty non sifflé par l’arbitre. Aux termes des 90 minutes du temps règlementaires, le juge central a sifflé la fin de la partie, une délivrance pour les Ksarois qui ont embrassé le sol, heureux d’avoir emporté les trois points de la rencontre, qui les fait oublier la raclée que leur avait admonesté la semaine dernière le FC Nouadhibou.

Garde Nationale-Teyssir d’Atar : 2 buts partout

La rencontre qui a opposé l’AS Garde Nationale au FC Teyssir d’Atar, samedi 18 novembre en levée de rideau du match Ksar-Deuz sur la pelouse du Stade Cheikha Boydiya est sans doute l’un des plus beaux matchs de ce Super D 1. Cueilli à froid dès la 7ème minute de jeu, les jeunes Atarois, dont c’est la première participation en 1ère Division, ont beaucoup peiné avant d’entrer dans le jeu. En effet, ce but surprise de la Garde inscrit par Béchir MBaye Gaye sur une belle combinaison, sera suivi par un deuxième but signé Amadou MBodj à la 27ème minute. Après avoir accompli l’essentiel, les poulains du capitaine Ould Elya croyaient pouvoir dormir sur leurs lauriers, mais c’était sans compter avec la trépidante équipe de Teyssir qui a failli réduire la marge à la 30ème minute.

Mais ce n’était que partie remise car à la 41ème minute, le public du Stade Cheikha Boydiya allait assister à un but d’anthologie marqué par une reprise en pédale par Samba vall. Le public est en feu et les Atarois développent un beau jeu. Ils offriront du spectacle et de l’inédit. Le public aura un effet droit au premier but marqué par un gardien de but. En effet, Sidi Mohamed Salem, le portier Atarois exécutant un coup de pied arrêté consécutif à un hors-jeu allait battre le portier adverse sur un tir de 35 mètres. Suite à ce long lob, la balle va ricocher sur le poteau puis venir frapper le gardien dans le dos et finir sa course dans les filets. L’instant était tout simplement magique.

Comme piqué par cet exploit, les Atarois vont appuyer sur l’accélérateur prenant à revers la défense de la Garde qui commençait à prendre l’eau de toute part.

Pour casser le jeu et permettre à ses poulains de reprendre leurs esprits, Abdallahi Maouloud dit Janvion, coach de la Garde, va procéder à son premier remplacement. Il fait entrer son attaquant de pointe, Abderrhamane Sy à la place de Adama Koné. Son alter ego de Teyssir, Aylal Yacoub remettait lui aussi les batteries à son équipe en jetant dans la mêlée, Moyaye Baba Seck en lieux et places du milieu défensif, Meinatt Sidi. Loin de vouloir s’en tenir à ce nul 2 buts partout, chacune des équipes cherchait à marquer le but vainqueur. Mais les deux tactiques, s’ils ont contribué à offrir un beau spectacle, n’arriveront pas à changer le cours de la rencontre. Et c’est sur cette parité que Garde et Teyssir se quitteront en se partageant les gains du match. Les deux équipes ont pourtant épuisé toutes leurs cartouches avec côté Garde, l’entrée en cours de jeu de Ismaël Dramane et Diarra Bassary respectivement à la place de Ahmed Salem Tambel et Abou Beye Souleymane. Côté Teyssir également, la réserve a été rappelée à la rescousse avec l’entrée de Veten Moulaye et Ahmed Kader Abdel Vetah à la place respective de Demba Houceine et El Awy Sid’Ahmed.

FC Tevragh-Zeine contre Kaédi : 5 à 0

Sur une pente en dents de scie avec des victoires, des défaites et des nuls, le FC Tevragh-Zeina qui a tenu le haut du pavé depuis près d’une décennie dans le championnat mauritanien, avait besoin d’un remontant pour redonner la morale à la troupe. Le doyen des entraîneurs, Birame Gaye sérieusement en bute à des critiques de plus en plus acerbes, et un risque réel de se voir dégommer, avait lui aussi besoin d’un bon résultat, même si ce n’est qu’un sursis. C’est ainsi que dimanche 19 novembre, en premier match comptant pour cette 8ème journée du Championnat, son équipe s’est régalé, étrillant une modeste équipe de Kaédi, elle aussi sur une suite de défaite lourde. Cinq buts à zéro et trois points pour remonter un peu dans le classement. La confiance semblait revenir au sein des supporters mais aussi des dirigeants de FC Tevragh-Zeina.

Le festival des buts a commencé dès la 4ème minute avec ce but marqué par Soueidi Mohamed qui rempilera à la 20ème minute. Puis, Kaédi prit de l’eau de toute part, à la 35ème minute grâce à un très joli but de Karamoko Moussa, l’international qui avait mis fin au rêve malien à Bamako lors du match qualificatif à la CHAN.

Avec une avance confortable de 3 buts sur son adversaire, les Galactiques de la Capitale pouvaient alors respirer durant la pause. A la reprise, la domination des Nouakchottois reprit de plus belle et à la 60ème minute, Karamoko Moussa revenait pour signer son doublé de la soirée.

A 4 buts à zéro, en plus de plusieurs occasions nettes de marquer, les carottes étaient déjà cuites pour les Kaédiens qui ont pourtant tenté à plusieurs reprises de revenir au score. Mais la fébrilité des attaquants et leur maladresse devant les buts de Mohamed Salah Edine allaient leur faire perdre des occasions de sauver l’honneur. Le coup de grâce interviendra à la 73ème minute, lorsque Karamoko Moussa, encore lui, prolongea une balle admirablement travaillé par El Mamy Cheikh Traoré.

Les Kaédiens ont procédé à leurs changements tactiques, avec l’entrée de Lam Amadou à la place de Diallo Sabou et celle de Bâ Housseinou à la place de Bâ Lambou, mais la sauce ne prit pas. FC Tevragh-Zeina a aussi procédé à deux changements, Mohamed Koné à la place d’El Mamy Traoré et Hadj Moctar à la place de Traoré Karamokho.

Police-Riadh : 1-0

L’AS Police et l’AJ Riadh ont failli se quitter dos à dos, si Boilil Mohamed Nouh n’avait offert à la 88ème minute, un précieux but à ses coéquipiers de la Police. Les des deux équipes ont perdu de nombreuses occasions qui se sont présentées, notamment deux tirs cadrés sous la barre transversale. Le match aurait pu s’achever par un match nul si le capitaine de l’équipe de l’AJ Riadh, Ethmane Sidi Yacoub n’avait pas raté le pénalty sifflé en faveur de son équipe à la 53ème minute.

Le jeu était assez équilibré avec de très belles batailles en mi lieu de terrain. Ndiaye Sidi Moctar, le coach de la Police va dans un premier temps trouver la bonne faille en jetant dans la mêlée, Sy Abou à la place de Gaye Birama, puis Habib Mohamed Yislim à la place de Sow Ali. Une combinaison gagnante qui va aboutir à ce précieux but à six minutes de la fin du temps règlementaire.

A sa décharge, l’AJ Riadh a terminé la partie à dix, après l’expulsion de Saïd Souleymane qui avait écopé de deux cartons jaunes. Cheikh El Hacen Sow, le coach de Riadh a tenté de rééquilibrer en faisant entrer le N°10, Mohamed Vall à la place de Barry Alioune, Cheikhna Ahmed Aboulaly à la place de Mohamed Cissokho et Sow Djibril à la place de Mohamed Vall qui n’a joué que quelques minutes.

Cheikh Aïdara



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 581

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)