23-11-2017 19:30 - Innovation scientifique : Un Italien permet la culture du blé dans les zones arides du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali

 Innovation scientifique : Un Italien permet la culture du blé dans les zones arides du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali

Le Soleil - Un scientifique italien apporte une solution d’adaptation climatique propice à la production de pâtes en Afrique de l’Ouest. Le Pr Filippo Bassi, du Centre international de recherches agricoles en zone aride (Icarda), a trouvé la solution qui a permis de cultiver du blé dur dans les conditions de chaleur extrême du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali.

La culture du blé pourrait être bientôt une réalité dans les zones arides du Sénégal, de la Mauritanie et du Mali. Une « idée folle » a permis de cultiver du blé dur dans les conditions de chaleur extrême dans ces trois pays.

Selon le document de la plateforme Apo Group, le projet de recherche sur l’empreinte génomique, mené par le Pr Filippo Bassi, du Centre international de recherches agricoles en zone aride (Icarda), et le Pr Rodomiro Ortiz (Slu, Alnarp), a employé des techniques de sélection moléculaire non GM pour développer un ensemble de variétés de blé dur capables de résister à des températures constantes de 35 à 40 degrés le long de la savane du bassin du fleuve Sénégal.

Le Prix Olam remporté par les chercheurs

Dans cette région, les agriculteurs cultivent du riz pendant 8 mois de l’année, mais la terre reste inutilisée pendant les 4 autres mois. Les nouvelles variétés de blé dur ont, dès lors, été développées pour pousser extrêmement vite.

Ainsi, les agriculteurs seront en mesure de cultiver le blé entre les saisons du riz ; ce qui pourrait résulter en 600.000 tonnes de nourriture nouvelle, soit 175 portions de pâtes par personne et par an dans la région, et générer 210 millions de dollars américains selon les projections.

Grâce à la politique de partage libre des germoplasmes et de l’Ip (préservation de l’identité) pratiquée par l’Icarda avec les pays en voie de développement, la découverte présente aussi un grand potentiel d’adaptation pour d’autres régions touchées par des températures en hausse.

En conséquence, 12 juges experts ont attribué à ces recherches révolutionnaires le Prix Olam pour l’Innovation dans la sécurité alimentaire (un prix international lancé par l’Agro entreprise internationale en partenariat avec l’Agropolis Fondation).

« Lorsque nous avons eu cette idée, il y a 5 ans, les gens ont pensé que nous étions un peu fous. Nous sommes donc ravis de voir notre projet d’introduire du blé dur dans cette région récompensé par le Prix Olam.

En collaborant étroitement avec les agriculteurs, nous avons gagné leur confiance. Ils sont, en effet, conscients des avantages qu’offre cette variété qui peut être facilement cultivée, moyennant un investissement minimum.

Maintenant nous devons agir pour la mettre sur le marché. Nous utiliserons donc le montant du prix pour promouvoir l’établissement d’un partenariat commercial avec l’industrie des pâtes et du couscous nord-africaine »,
commente M. Bassi.

Sunny Verghese, cofondateur, a déclaré que « cette découverte crée non seulement une solution viable et évolutive qui améliorera probablement la vie de nombreuses personnes dans le bassin du Sénégal, mais pourrait aussi se révéler grandement utile dans d’autres régions affectées par l’augmentation des températures liée au changement climatique ».

Oumar KANDE



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 775

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)