09-01-2018 00:30 - Le président Aziz en VRP de la destination Mauritanie

Le président Aziz en VRP de la destination Mauritanie

Kassataya - Dès l’annonce de l’ouverture de la saison touristique, le président Mohamed Ould Abdel Aziz s’est transformé en Vendeur, Représentant Placier (VRP) de la destination du pays au million de poètes.

Cette saison touristique qui a débuté avec une affluence relativement considérable fait renaître l’espoir dans les régions secs et arides qui tiraient une part conséquente de leurs revenus grâce aux quelques touristes qui venaient à la découverte de paysages d’une rare beauté.

Dès début décembre, en marge du festival des villes anciennes, le président Mohamed Ould Abdel Aziz, confiait à des journalistes dont celui de kassataya, que l’ouverture du tourisme à des opérateurs occidentaux est le fruit des efforts consentis en matière sécuritaire.

Abordant l’impact économique du tourisme sur les populations locales, le président insistera sur la nécessité de rentabiliser le patrimoine culturel de ces villes anciennes au profit des populations locales. D’autant que celles-ci sont confrontées à plusieurs défis : désenclavement, hostilité d’une nature aride, rendant les conditions d’existences difficiles.

Il rajoutera que les défis sécuritaires ont pesé dans le temps sur la fréquentation touristique et particulièrement sur certains sites. Ce qui impacte considérablement sur les potentiels revenus rendant la tache encore plus délicate.

Répondant à une question de kassataya sur les choix des villes retenues pour le festival des villes anciennes, le président soulignera «que l’Etat propose une liste des villes et que le choix revient en dernier lieu à l’Unesco».

Mohamed Ould Abdel Aziz rappellera au parterre de journalistes que l’entretien et la gestion de ces villes dites anciennes est une charge considérable pour l’État, et n’eut était le soutien de l’Unesco cette tâche serait encore plus difficile.

Par ailleurs, le président a insisté sur la nécessité de promouvoir l’ensemble des cultures mauritaniennes à travers leur diversité et leur richesse.

Certains observateurs, acteurs culturels ou politique dénoncent une politique touristique concentrée au Nord ou Centre du pays au détriment du Sud de la Mauritanie, qui regorge d’un patrimoine riche et varié.

Cependant Il faut rappeler que durant la période où Hindou Mint Ainina était ministre de la culture, plusieurs missions ont eu lieu dans différentes régions du Sud de la Mauritanie, afin d’identifier des sites touristiques et d’en faire la promotion.

Il était même question de proposer l’inscription de certains sites historiques entre Kaédi et Djéol dans le patrimoine mondial de l’UNESCO.

Cette diversification des sites touristiques du Nord au Sud de la Mauritanie contribuerait à augmenter le pouvoir d’achat des populations et à lutter contre le chômage.

Les spécialistes du tourisme dénoncent l’absence d’une politique touristique ambitieuse et cohérente qui devrait être inscrite dans une vision plus large alliant développement durable, promotion du tourisme et développement économique local.

Malgré ces différents manquements, on remarque une certaine agitation chez les tours opérateurs locaux, ainsi que chez les aubergistes, guides touristiques et sociétés de locations de voitures depuis l’ouverture de la saison touristique 2017-2018.

Cheikh Tijane Gueye & Diallo Saidou dit Thierno

Pour Kassataya



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 2604

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)