11-02-2018 06:00 - Mauritanie-Sénégal : un accord sur la pêche prévu pour mars

Mauritanie-Sénégal : un accord sur la pêche prévu pour mars

Tribune Ouest - Le dossier de la pêche s’apparente année après année comme une véritable chimère des relations diplomatiques entre Nouakchott et Dakar.

La réglementation mauritanienne oblige en effet les pêcheurs sénégalais à abandonner leurs prises récupérées dans les eaux territoriales de l’Etat voisin. De plus, le quota annuel de pêche de 50 000 tonnes de poissons toléré auparavant n’est plus. Les accidents sont donc légion.

Ce fut le cas samedi 27 janvier lorsque les garde-côtes mauritaniens ont abattu un jeune pêcheur sénégalais du nom de Serigne Fallou. Ce fait divers a ainsi largement participé à ranimer les braises d’un dossier plus que brûlant.

Et pour cause, relate le site Leral, « pas moins de 400 embarcations sénégalaises ont été contraintes en février 2017 de se replier dans leur pays. Pire, des milliers de Sénégalais établis en Mauritanie depuis plusieurs décennies et qui s’étaient associés à des mareyeurs locaux afin de pouvoir pêcher avec des pirogues localement immatriculées, se sont vu interdire de poursuivre leurs activités ».

Dénouement en mars ?

Quant à la délimitation des eaux territoriales, cette dernière reste assez floue et participe plutôt à complexifier le dialogue. Et cela, même si les deux gouvernements se sont engagés à instaurer des patrouilles communes de surveillance de la frontière.

Dès lors, la visite du président sénégalais jeudi 8 janvier dans la capitale mauritanienne pourrait apporter un peu de lumière dans cette problématique insoluble. A cette occasion, Macky Sall et son homologue, Mohamed Ould Abdelaziz, ont affirmé leur volonté de signer un protocole d’accord d’ici fin mars 2018.

Source : Leral



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1147

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)