14-02-2018 18:45 - Le ministre de la Défense nationale supervise le lancement officiel de la Caisse d'Aide aux Enfants Mineurs de Martyrs des membres des Forces Armées et de Sécurité

Le ministre de la Défense nationale supervise le lancement officiel de la Caisse d'Aide aux Enfants Mineurs de Martyrs des membres des Forces Armées et de Sécurité

AMI - Le ministre de la Défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia, a supervisé, mercredi dans locaux du ministère de la Défense nationale à Nouakchott, le lancement officiel des activités de la Caisse d'Aide aux Enfants Mineurs de Martyrs des membres des Forces Armées et de Sécurité qui ont perdu un père ou une mère sur le champ d’honneur, au cours d’une intervention armée ou durant une opération de maintien d’ordre ou de paix à partir de l’année 2003.

Cette Caisse rattachée à l’Amicale des Forces armées et qui a été instituée par décret N°021-2017 en date du 1er mars 2017, versera une aide forfaitaire aux orphelins mineurs des martyrs des Forces armées et de sécurité à travers les subventions annuelles que reçoit la Caisse de la part de l’Etat et des différents corps (Armée nationale, Gendarmerie nationale, Garde nationale, Police nationale et Groupement général de la sécurité routière).

Le ministre a remis, au cours de la cérémonie organisée à cette occasion, des chèques aux tuteurs des enfants bénéficiaires des prestations de la Caisse.

Dans le mot qu’il a prononcé, le ministre a exprimé, au nom du Président de la République, Chef suprême des Forces Armées, sa joie d’accueillir les familles et les tuteurs des enfants des martyrs afin de les informer du démarrage officiel de la Caisse d'Aide aux Enfants Mineurs de Martyrs des membres des Forces Armées et de Sécurité.

Il a ajouté que cette caisse a été créé dans le cadre des efforts entrepris par Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, pour glorifier et honorer les martyrs à travers l’intérêt et l’attention pour leurs familles et leurs enfants et la prise en considération des immenses sacrifices qu’ils ont consentis pour la défense de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale du pays.

Il a indiqué que le Président de la République voue à ces martyrs, à leurs familles et à leurs enfants considération et respect et cela s’illustre par son souci permanent et à chaque occasion à s’inscrire en lettres d’or leurs noms dans la mémoire collective.

La cérémonie du lancement officiel des activités du Fonds s’est déroulée en présence du Secrétaire du ministère de la Défense nationale, Général Hanena Ould Henoune Ould Sidi, du Directeur général de l’Amicale des Forces armées, des représentants des Forces Armées et de Sécurité et de plusieurs officiers du ministère de la Défense nationale.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 767

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 16/02/2018 20:30 X

    C'est une mésure salutation mais son caractere selectif est un affront. Il existe également des ayants droits de la guerre de Sahara mais la délicate question des purges. J'aurai préféré le concept de pupilles de la nation.

  • pyranha (H) 14/02/2018 19:54 X

    « Lancement officiel de la caisse d'Aide aux Enfants Mineurs de Martyrs des membres des Forces Armées et de Sécurité qui ont perdu un père ou une mère sur le champ d’honneur, au cours d’une intervention armée ou durant une opération de maintien d’ordre ou de paix à partir de l’année 2003 » . Si c’est cela la définition d’ENFANTS MARTYRS DE MILITAIRES, vraiment le noir Mauritanien ne finira jamais dans la provocation, le mépris, le rejet et les dénis d’humanité. Je me demande quelle malédiction hante ce pays et où va s’arrêter le chronomètre apocalyptique qui inéluctablement dévastera ce volcan qu’on ne cesse d’alimenter en laves. Ainsi pour les autres militaires qu’on a sciemment assassinés, déportés, humiliés, les veuves violées….les orphelins issus de ce génocide ne sont point des fils de martyrs, mais de pauvres petits chiens ….Et cela se passe dans un soit disant pays de 100 % musulmans. Le « législateur » de cette infamie, ne s’embarrasse point de préciser des dates : 2003 c'est-à-dire après les purges sanglantes les autres n’ont qu’à se voir ailleurs « miineene teyy » et cela avec la bénédiction d’un Diallo, dont la communauté en matière d’injustices et d’inégalités continue de dégringoler jusqu’au fond de l’enfer …