17-02-2018 17:31 - Le Sénégal sensibilise ses pêcheurs après un arraisonnement de pirogues par Bissau

Le Sénégal sensibilise ses pêcheurs après un arraisonnement de pirogues par Bissau

VOA Afrique - Le Sénégal appelle ses pêcheurs à respecter la réglementation en Guinée-Bissau et dans les pays voisins, après l'arraisonnement cette semaine par Bissau de onze pirogues sénégalaises avec plus de 100 occupants pour "pêche sans autorisation".

Les garde-côtes bissau-guinéens ont arraisonné mardi dans le nord du pays "onze embarcations de pêche artisanale du Sénégal avec à bord 107 membres d'équipage", selon un communiqué du ministère sénégalais de la Pêche publié samedi soir et un responsable sénégalais.

Les "107 membres d’équipage sont bien traités et libres de tout mouvement" en Guinée-Bissau où une commission doit "se réunir dans les tous prochains jours" pour examiner leur situation, selon le ministère.

Il "exhorte les acteurs de la pêche (au Sénégal) à respecter les textes et règlements en vigueur des pays où ils opèrent. (La) tradition de coopération (entre Dakar et Bissau) ne saurait occulter le respect de la souveraineté des Etats", ajoute-t-il.

Le Sénégal et la Guinée-Bissau sont liés par des accords régulièrement renouvelés permettant aux pêcheurs sénégalais détenteurs de licences de pêche d'exercer dans ce pays voisin.

L'arraisonnement des 107 pirogues sénégalaises est survenu deux semaines après la mort fin janvier d'un jeune pêcheur de Saint-Louis (nord du Sénégal), tué par des garde-côtes mauritaniens alors qu'il se trouvait illégalement dans les eaux mauritaniennes à bord d'une pirogue, selon les autorités des deux pays.

Face à la rareté du poisson dans leurs eaux territoriales à cause notamment d'une surexploitation de la ressource, les pêcheurs sénégalais sont de plus en plus dépendants des pays voisins comme la Mauritanie et la Guinée-Bissau.

Des incidents entre des pêcheurs artisanaux sénégalais et des garde-côtes de ces pays sont signalés depuis plusieurs années.

Avec AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : VOA Afrique
Commentaires : 3
Lus : 1660

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Le politicien (H) 18/02/2018 15:00 X

    La réalité du terrain et la vérité première finissent toujours par s'imposer, face à la rhétorique propagandiste creuse et aux relents de falsification " communiquante". La paix se bâtit sur le socle de la vérité, du respect mutuel et des intérêts communs...

  • Le politicien (H) 18/02/2018 10:02 X

    La réalité du terrain et la vérité première finissent toujours par s'imposer, face à la rhétorique propagandiste creuse et aux relents de falsification et d'intoxication... La paix se bâtit sur la vérité.

  • medabdul (H) 17/02/2018 18:16 X

    DÉCIDÉMENT ces pauvres diables de sénégalais se prennent pour qui?