21-02-2018 18:45 - Kaédi FC refuse de se rendre à Atar

Kaédi FC refuse de se rendre à Atar

Rim Sport - Kaédi FC ne se rendra pas au cours de ce week end à Atar pour affronter le FC Teyssir, le samedi 24 février comptant pour la 16e journée de la Super D1 , a fait savoir son président.

Au micro de RimSport.net et en exclusivité, Ba Kalidou reste ferme et se dit prêt à assumer les conséquences qui en résulteront et à en payer le prix. La Ligue Nationale de football menace d’infliger une amende de 150 000 MRU et de rétrograder KFC en seconde division.

Il compte rendre son tablier si la LNF mettait à exécution ses menaces. Kaédi FC se dit aujourd’hui victime de son statut de « petit poucet ». La LNF a programmé tardivement cette rencontre dans la capitale de l’Adrar entre des concurrents directs à la relégation.Cette décision suscite des grincements de dents.
Par cet acte, Ba Kalidou entend ainsi protester contre la « sélectivité des décisions » et la volonté de la ligue nationale de fouiller au pied le principe d’équité surtout entre des équipes qui jouent le maintien. Selon Ba, « une institution respectable n’avait pas à brandir des menaces contre une équipe supposée « faible » comme la nôtre.

Tout en rappelant qu’elle doit connaitre le code disciplinaire d’une compétition qu’elle a engagée.

Ici aussi on voit deux poids deux mesures. En guise de rappel, l’année dernière, il y a une équipe qui s’est permis de venir participer à une réunion technique le matin pour ne pas venir jouer le match après alors qu’il s’agissait d’une finale en humiliant la LNF (…) mais pourtant cette équipe n’a jamais été rétrogradée parce qu’elle a quelques choses que nous n’avons pas »,
ironise Ba.

Pourquoi permettre à l’ASC police de jouer contre FC Teyssir à Nouakchott et intime l’ordre à Kaédi FC de se rendre en moins de 72 heures à Atar( environ1000 km de la capitale du Gorgol)?s’interroge Ba, par ailleurs président de la Ligue régionale du Gorgol. Pour rallier Atar, Kaédi FC devra mobiliser au minimum 150.000 MRU (prise en charge du déplacement).

En réponse, la Ligue aurait fait savoir à KFC que « lors de la 15 ieme journée du championnat, l’ASC POLICE devrait se déplacer à Atar du fait qu’elle avait reçu FC Teissier à la phase aller mais qu’elle aurait pris en charge les atarois à Nouakchott. Le président de KFC se dit disposer à prendre en charge à Kaédi le FC Teyssir comme cela nous permet de recevoir doublement chez nous.

Pour information, lors de la rencontre entre la LNF et les présidents des clubs, tenue le mercredi 31 Janvier, il a été décidé que si le stade de Teissier est homologué tous les 13 clubs doivent jouer la phase retour à Atar pour garantir une certaine équité entre tous les clubs.

Pour Ba Kalidou, la décision de faire jouer toutes les équipes lors de la phase retour à Atar ou Nouakchott était belle et bien claire et ne souffrait d’aucune ambigüité, lors de la réunion d’évaluation.

Si la LNF a permis à ASC POLICE de jouer à Nouakchott c’est juste une décision prise à leur niveau sans concertation avec aucune équipe. Nous sommes très déçus de la réponse qui nous a été fournie qui montre encore une fois de plus que notre Club n’est pas traité au même titre que certains »,
déplore BA.

Poursuivant, le président de KFC ne comprend pas que la LNF évoque le respect des engagements pris pour la compétition alors qu’un tel principe devrait l’obliger elle aussi à respecter ses engagements vis-à-vis des clubs.

C’est sur cette lancée, Ba rappelle la lenteur plus que incompréhensible prise par le décaissement de la récompense financière : « Nous sommes vainqueurs de la Super D2 saison 2016 – 2017 depuis le 17 Mai 2017 et jusqu’à maintenant nous courons derrière notre récompense.

Celle-ci était notre source de financement devant nous permettre de nous engager au championnat de la SUPER D1(…)C’est après avoir joué au « mendiant » pendant plusieurs mois qu’on a décidé de nous faire une avance de 1.000.000 MRO qui représente la moitié du montant prévu. Ceci est un engament non respecté de la part de la LNF et qui se répercute sur la gestion de notre équipe »,
dénonce-t-il.

Son de cloche différent

Dans un courriel adressé au président de KFC, Pape Amghar Dieng signale que « la Ligue Nationale de Football (LNF) a porté à la connaissance de l’ensemble des clubs présents que dès l’homologation du staded’Atar, le FC Teïssir jouera ses matches à domicile.

Etant donné qu’au démarrage de la phase retour du championnat, les travaux de finition du stade n’étaient pas encore terminés, la LNF était dans l’obligation de procéder au report

Du match de Fc Teïssir-Nouakchott Kings. L’établissement de la programmation de la 15e de journée ayant trouvé que les travaux du stade d’Atar n’étaient pas encore terminés, la Fédération a demandé à l’équipe de Fc Teïssir de jouer son match comptant pour la 15e journée à Nouakchott mais à la charge de l’équipe qui devait se déplacer à Atar pour cette journée, en l’occurrence l’Asc Police.

En ce qui concerne la 16ejournée qui a été décalée au week-end du 24, 25 et 26 février 2018 pour éviter le cumul des matches en retard, elle coïncidera avec la fin des travaux de finition et son homologation par la Ligue Nationale de Football qui est intervenue ce jour 20 février 2018 suite à la mission effectuée à Atar par le Secrétaire Général de la LNF.

C’est pour cette raison que votre match du 24 février 2018 a été programmé à Atar conformément à ce qui a été arrêté lors de la réunion d’évaluation du 31 janvier 2018 d’une part et en tenant compte du droit du club FC Teïssir de recevoir ses matches dans son fief.

Compte tenu de tous ces éléments, je vous confirme que le match FC Teïssir – Fc Kaédi aura bien lieu à Atar le samedi 24 février 2018 à 16heures. En conséquence, vous voudrez bien prendre toutes les dispositions nécessaires pour honorer vos engagements et éviter ainsi les sanctions administratives et pécuniaires prévues par les règlements des compétitions de la FFRIM qui stipule à son article 78 :

Si un match ne peut être disputé ou ne peut l’être que partiellement pour des raisons autres que la force majeure, mais en raison du comportement d’une équipe ou d’un comportement dont le club est responsable, il sera directement rétrogradé en division inférieure et sanctionné d’une amende de 1.500.000 UM»
, tance-t-il.

Force majeure

Kalidou Ba pense que l’article cité par le président ne s’applique pas à nous parce que notre situation est plus qu’une force majeure. Même si c’était le cas nous serions désolés pour les jeunes que nous avons voulu soutenir et participer au développement du football national en tant que club et en tant que Ligue régionale en déployant tous les efforts qui étaient à notre possession.

Quant à nous dirigeants, je pense que cela ne va pas nous poser des problèmes du moment ce contexte ne reflète pas nos principes qui nous ont poussés à nous investir et investir dans le football.

Nous réaffirmons encore notre position de ne pas accepter d’être sacrifié au détriment d’une équipe et nous sommes prêts à aller à l’autre bout du monde pour jouer nos matchs si cela répond à un principe d’équité pour tous les clubs et nous n’allons pas jouer à Atar parce que cela ne répond pas au principe ni à l’engagement de la LNF lors de la réunion d’évaluation avec les clubs ».

Plusieurs responsables de clubs ne font pas dans la demi mesure : « le règlement doit être appliqué à tout les clubs. Il ne devrait pas eu avoir de pass droit ». La ligue avait reporté la rencontre opposant FC Teyssir à Nouakchott King’s.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1658

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)