25-02-2018 08:54 - Le Khalife de Médina Baye en Mauritanie pour "apaiser" les relations entre Nouakchott et Dakar

Le Khalife de Médina Baye en Mauritanie pour

APS - Le Khalife général de la Fayda Tidjaniya Cheikh Ahmed Tidiane Ibrahima Niasse a débuté samedi une visite d’une semaine en Mauritanie dans le but de contribuer à l’apaisement des relations entre Dakar et Nouakchott notamment dans les domaines de la pêche et de l’élevage, annonce un communiqué transmis à l’APS.

Au mois de janvier, un pêcheur sénégalais a tué par les garde-côtes mauritaniens. La victime a été tuée alors qu’elle se trouvait à bord d’une pirogue en compagnie d’autres pêcheurs sénégalais.

"Le Khalife de Médina Baye envisage d’apporter sa contribution à l’apaisement des relations temporelles entre le Sénégal et la Mauritanie, socle d’une libre circulation des personnes, particulièrement celles exerçant dans les secteurs de la pêche et de l’élevage", lit-on dans le texte.

Selon la même source cette visite sur invitation des disciples mauritaniens "permettra de réaffirmer le lien spirituel de Cheikh al Islam El Hadj Ibrahim NIASS avec la communauté mauritanienne, de ses disciples, mais encore son ouverture envers tous les musulmans de ce pays frère".

Le séjour du Khalife général en terre mauritanienne "sera aussi rythmé par des cours magistraux et des conférences délivrées par d’éminentes personnalités sur les thèmes interpellant la communauté des croyants dans un monde en perpétuelle mutation".

D’après le communiqué de la Jamhiyiratu Ansaru Din, structure qui regroupe les disciples de Baye Niass à travers le monde, Cheikh Al Islam El Hadji Ibrahima Niass (1900-1975) s’est rendu, à trois reprises, en Mauritanie entre 1952 et 1967.

MTN/OID



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 2540

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • Bertrand (H) 26/02/2018 08:18 X

    Yawonni, je m'excuse aussi pour ma répartie. Je vous respecte pour votre capacité de vous récuser quand c'est justifié. Quant à NDIOWO (NDIOWNE) je répond, que j'ai quand même bien réussi à me faire remarquer parce qu'il semble me suivre. Nous apprendrons chacun à l'autre ce que nous savons.

  • NDIEWO (H) 25/02/2018 23:11 X

    Bertrand, vous n’aimez pas la Mauritanie, vous êtes un fossoyeur qui donne l’impression de défendre la Mauritanie, en réalité vous êtes un ignorant qui cherche à se faire remarquer.

  • yawonni (H) 25/02/2018 20:11 X

    Merci Bertrand ! Je suis attaché à la langue de Molière. Comme vous je fais aussi des fautes. Nul n'est parfait. À travers Cridem on corrige et on se corrige. Félicitations et sans rancune surtout.

  • Bertrand (H) 25/02/2018 16:30 X

    Yawonni. Bertrand a deux doctorat et vue ton attachement aux fautes de frappe générées par le clavier il suppose que tu n'a pas terminé ton enseignement primaire. C'est vrai, parce que tu as des réactions primaires.

  • yawonni (H) 25/02/2018 15:40 X

    Mr.Bertrand ! Evitez nous de vos fautes de cm2 et écrivez moins pour mieux vous exprimer. Respectueusement.

  • moukhabarat (F) 25/02/2018 11:19 X

    Hier (samedi 24) à l’aéroport de Nouakchott ils étaient des centaines de mauritaniens (maures surtout, haalpularen et wolofs) venus accueillir ce sénégalais. Quelle surprise pour moi! On m'a expliqué qu'il avait des dizaines de milliers de disciples dont une grande part de l'élite lettrée mauresque. C'est ça la force de l'Islam:briser les frontières de notre jahilya tribaliste et ethnique et construire une communauté fraternelle de croyants...

  • Bertrand (H) 25/02/2018 09:29 X

    L'information données par APS est malhonnête. Le pêcheur n'a pas été tué alors qu'il était dans une pirogue. Il a été tué pendant qu'il volait le poisson mauritanien avec d'autres et qu'ils sont entrés illégalement en Mauritanie et qu'ils ont refusé d'obtempérer à l'ordre des gardes cotes. Par ailleurs les mauritaniens veulent pouvoir gratuitement et accord entre les deux pays pouvoir prendre les arachides du Sénégal et des autres richesses. Ce qui est désolant dans tout cela se sont les officiels sénégalais qui ont versé de l'huile sur le feu encourageant les actions punitives menés contre des commerçant mauritaniens comme les larmes de Diouf a lepoque qui ont été à l'origine du génocide commis contre les mauritaniens au Sénégal maures et haratines.