11-03-2018 13:36 - Il quitte la tête haute

Il quitte la tête haute

Terroir Journal - C’est Ahmedou Ould Hademine Ould Jelvoune, précédemment, Directeur Général du Port de Nouadhibou qui remplace M. Bâ Abdoulaye Mamadou dit Blé depuis le conseil des Ministres tenu le jeudi 8 Mars 2018 au palais présidentiel. Pour sur, le fils de Timbédra hérite une situation très bonne sur le plan financier qui lui a été laissée par le fils du LAO.

Rien que pour l’année 2017 ; le chiffre d’affaires s’élève à 416 millions de dollars pour le congelé et 91 millions de dollars pour les nouveaux produits (farine et huile de poisson) soit un total de 507 millions de dollars ! Quant au résultat provisoire en attente de certification, il est de 1 320 000 000 d'ouguiyas MRO (ancienne monnaie).

Après sept années de laborieux services rendus dans cette boite. L’homme demeure un cadre qui croit avant tout, à cette république. Il a adopté une conduite exemplaire à l’endroit des Mauritaniens (dans leur diversité) et l’ensemble des expatriés (étrangers), les grands industriels qui travaillent dans le secteur halieutique. Les pêcheurs artisanaux crient leur regret de le voir atterrir dans une autre station.

Il a battu tous les records de longévité, de chiffre d'affaires et de résultats financiers (bénéficies) au grand bonheur des Mauritaniens. Il a marqué la SMCP par une gestion rigoureuse dans un climat serein et calme avec les opérateurs halieutiques, notamment les pêcheurs artisanaux ainsi que les employés de la société.

L’édile de Bababé a beaucoup fait et nous lui souhaitons une bonne continuation de sa mission à la Société des Aéroports de Mauritanie (SAM).



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 5041

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Aboulamine (H) 12/03/2018 17:45 X

    Le Journal Terroir a vu juste et dit bellement la vérité à l’endroit du Directeur sortant de la SMCP, Monsieur Ba Abdoulaye alias Bélê, pour les intimes. Je commencerai par là où le commentateur moboco a fini « …Il ne reste plus donc qu'à espérer que le nouveau DG continue la croissance exponentielle que connaît cette entreprise dans un secteur l'on ne peut plus stratégique pour le pays... » N’a –t-on pas l’habitude de dire que les chiffres parlent d’eux même : son prédécesseur a laissé derrière lui un chiffre d’affaire de 300 millions (ancienne monnaie), Mr Ba Abdoulaye a laissé un chiffre d’affaire de 500 Millions (ancienne monnaie) avec un résultat provisoire d’un montant de 1 Milliards 320 Millions d'ouguiyas MRO (ancienne monnaie) en attente de certification. Espérons, seulement que le sens de l’intégrité moral fera que ce résultat provisoire en attente de validation ( 1 Milliards 320 Millions d'ouguiyas MRO) une fois certifié sera mis à l’actif de son auteur Monsieur Ba Abdoulaye. En digne fils d’un des premiers Moughdam de la Tariqiya Tijaniya (courant Cheikh Ibrahima Niass) en l’occurrence, le Grand Cheikh et Sage « Thierno » Boubou Ali Ba (aux côtés du Grand Cheikh lui aussi érudit et Sage, « Thierno » Abdallahi Dia de Boghé), Monsieur Abdoulaye Boubou Ba en digne fils béni de son père, natif de « Looti Beelal » ( surnom de Bababé), n’a pas dérogé à la règle de la discipline, de l’humanisme, du patriotisme, du sens de l’honneur enseigné aux disciples de la cour de son valeureux père Thierno Boubou Ali Ba, mais aussi inculqué par son oncle et valeureux enseignant, Kassoum ali Ba, à ses élèves du CM2, des générations anciennes ! La gestion de qualité de la SMCP par Mr Ba Abdoulaye, ne l’a pas empêché de jouer son rôle de premier plan, de discipliné disciple de la Tijaniya, en mettant tout en œuvre sur les démarches administratives auprès des autorités pour aider à l’organisation à la réussite de la visite du fils de cheikh Ibrahima Niass , Khalife Général de la Tijaniya Al ibrahimiya du 24 fèvrier dernier, et faciliter la rencontre du Khalife avec le Président de la République Mohamed Ould Abdel AZIZ. C’est d’ailleurs pour lui rendre les honneurs que les fils des plus grands dignitaires de la Tijaniya al Ibrahimiya en Mauritanie, Mrs, OULD ELNAHWI (Représentant de l’université Islamique de l’enseignement de l’Islam en Afrique de l’ouest ) , puis Cheikh El khayri fils du Grand erudit Cheykhani , puis le fils de la perle des connaissances ésotériques l’inamovible OULD Michri et autres …ont fait le déplacement à Bababé pour assister à la Ziyara annuelle du vénéré Thierno Boubou Ba qui a eu lieu ce Samedi 10 mars 2018. Ils n’ont pas manqué de faire une escale à Boghé dow, pour saluer le vénéré Thierno Abdallahi Dia. Il est vrai qu’on ne change pas une équipe qui gagne, mais pour le passage de Mr Ba Adoulaye de la tête de la SMCP à la SAM, l’élément ne change que de position mais il est gardé dans l’équipe au vu de ses performances.

  • moboco (H) 12/03/2018 06:24 X

    Félicitations à Monsieur Ba qui a eu la chance de s'installer dans la durée pour faire un excellent bilan et qui lui mm a hérité d'une belle situation financière de la part de ses prédécesseurs. D"abord l'ancien Dg, Brahim ould Chadly arrivé de la Banque centrale en 2009 et qui a trouvé la société au bord de la faillite avec un record d'endettement de 10 millions de dollars et un arrêt total de ses exportations. En moins d'une année, le redressement a été opéré avec un apurement de toutes es dettes et un chiffre d'affaires record pour l époque de 250 millions de dollars a été atteint.L'ambassadeur Mohamed Mahmoud ould jaffar qui lui a succcédé en 2010 a changé la structure du capital en faveur de l'Etat et a renforce la situation financière de la société en faisant passer le chiffre d'affaires à près de 300 millions de dollars...Comme quoi la bonne gestion comme le bon sens peuvent être communément partagés en choisissant les bonnes personnes quelque soit par ailleurs leur parcours et origine...Il ne reste plus donc qu'à espérer que le nouveau DG continue la croissance exponentielle que connaît cette entreprise dans un secteur l'on ne peut plus stratégique pour le pays...

  • habouss (H) 11/03/2018 19:07 X

    Tu veux dire qu'un charognard est arrivé pour le délice prépare par blé. En tout cas Ould Jelvoune à surpris ses détracteurs qui ne lui donnaient pas à rester un mois à chaque fois qu'il est nommé. Il paraît que le rééquilibrage par rapport à la famille modinallah et les autres poulars,amené Mr Bâ à la samia. Et dire que Ould Abdel Aziz avait juré de mettre fin à ces pratiques et calculs de bas étage tribal.

  • morelam (F) 11/03/2018 17:30 X

    Tel est toujour le cas (***) si une companie est en fayitte on met un noir s'il redresse il est radier mon Dieu ou vivont nous mes chers compatriot.