15-03-2018 07:00 - Afrique du Nord: La BAD recommande aux gouvernements de soutenir les petits exploitants agricoles

Afrique du Nord: La BAD recommande aux gouvernements de soutenir les petits exploitants agricoles

Maghreb Emergent - Dans la région de l’Afrique du Nord, les femmes représentent entre 25 et 35% de la main-d’œuvre des exploitations familiales.

L’augmentation des réserves alimentaires, le soutien aux petits exploitants et familles d’agriculteurs pour les relier aux marchés et améliorer leurs revenus ainsi que l’accroissement de la production nationale, telles sont les principales recommandations de la rubrique “production agricole et sécurité alimentaire” contenues dans le rapport de la BAD sur les “Perspectives économiques en Afrique 2018”, dédié à l’Afrique du Nord.

Présenté, lundi, à Tunis, par l’économiste régional pour l’Afrique du Nord à la Banque africaine de développement (BAD), Assitan Diarra-Thioune, ce document appelle aussi à favoriser la création d’associations de producteurs indépendants afin de permettre aux exploitants de se faire entendre et d’accéder plus facilement aux marchés des intrants et des sortants.

Il s’agit également de mettre en place des systèmes de protection sociale qui ciblent les populations pauvres en milieu rural, en renforçant la protection et les programmes de sécurité sociale en faveur de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Dans la région de l’Afrique du Nord, les femmes représentent entre 25 et 35% de la main-d’œuvre des exploitations familiales, et les petites agricultrices accèdent difficilement à la terre, au crédit et aux technologies.

En Mauritanie et au Maroc, le taux de pauvreté rurale est environ trois fois plus élevé que le taux de pauvreté urbaine, et il est environ deux fois plus élevé en Egypte et en Tunisie.

D’après le rapport, le rôle de l’agriculture est bien plus important que ne le révèle sa contribution au PIB. En Tunisie, la part de l’agriculture dans le PIB est de 9% contre 15% au Maroc et en Egypte, 14% en Mauritanie, 8% en Algérie et 2% en Libye. La part de l’agriculture dans l’emploi représente 16% en Tunisie contre 40% au Maroc, 38% en Mauritanie, 29% en Egypte, 12% en Algérie et 3% en Libye.

Les pays d’Afrique du Nord sont vulnérables à l’instabilité des prix des produits alimentaires. A titre d’exemple, la valeur des importations tunisiennes en produits alimentaires représente 10% du total des exportations, contre 33% en Egypte et 20% au Maroc.

A cet égard, le rapport recommande la mise en place d’une stratégie durable de sécurité alimentaire qui doit inclure une hausse de la production alimentaire, afin de diminuer progressivement la dépendance aux importations.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 963

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 15/03/2018 10:21 X

    SVP Président de la BAD, Le coût du m3 d’eau de mer déssalé est en Mauritanie quasi gratuit parce qu’il peut tomber désormais à moins de 0, I Euro en Mauritanie grâce à l’excédent l’énergie renouvelable éolienne et solaire à Boulenouar que notre pays, à défaut e mieux , pense exporter au Mali et Sénégal, je propose à la BAD d’être tête de file de consortium de financement internationaux pou proposer au Président Aziz et aux pays du Maghreb pour réaliser le projet objet de ma lettre ouverte n° 29 sur le site http://atlasinfo.info/fr/node/2309 pour nourrir en céréales , légumes et autres les pays du Maghreb en créant des centaines de milliers de PME .à hautes rentabilités cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr