15-03-2018 01:30 - Mauritanie : Conférence des parties de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques

Mauritanie : Conférence des parties de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques

AMI - Le Premier ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine, a supervisé, mercredi matin au centre des conférences internationales de Nouakchott, la cérémonie d’ouverture des travaux de la sixième session de la conférence des parties de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques.

Placée sous le thème : solutions souveraines aux risques des catastrophes naturelles, la conférence réunie des participants impliqués dans la problématique de la sécurité alimentaire au niveau de plus de 20 pays de l’Union Africaine, en vue de discuter les activités de l’institution et sa réponse systématique aux risques.

L’agenda de la rencontre prévoit des présentations sur la réponse à la sécheresse en Mauritanie, les principes de risques de base, l’agriculture et la sécheresse en Afrique.

Le premier ministre a précisé dans son mot d’ouverture que la tenue de cette conférence à Nouakchott constitue une preuve tangible de l’attachement du gouvernement mauritanien à l’organisation et sa prise de conscience de l’impérieuse nécessité d’unifier et de conjuguer les efforts africains et internationaux et pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques qui représentent désormais une menace sérieuse pour le développement.

Il a ajouté que l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques constitue une innovation pionnière africaine dans la gestion des conséquences des catastrophes naturelles qui détruisent en un temps record des acquis de développement dont la réalisation avait pris des années de labeur, d’abnégation et de dévouement.

Voici le texte intégral du discours du Premier ministre :

Messieurs les ministres,

Monsieur le Directeur de de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques,

Excellences Messieurs les ambassadeurs et représentants d’organisations internationales,

Messieurs les membres des délégations,

Messieurs les invités,

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureux de superviser la cérémonie inaugurale de la sixième session de la conférence des parties de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques qui est placée cette année sous le thème : solutions souveraines aux risques des catastrophes naturelles.

D’emblée, je voudrai souhaiter la bienvenue aux délégations des pays africains frères et leur souhaiter un agréable séjour en Mauritanie, leur seconde patrie.

Mesdames et Messieurs,

La tenue à Nouakchott de cette conférence prouve l’attachement du gouvernement mauritanien à l’institution et sa prise de conscience de l’impérieuse nécessité d’unifier et de conjuguer les efforts africains et internationaux pour faire face aux effets néfastes des changements climatiques qui représentent une menace sérieuse pour le développement, surtout pour notre pays où le climat désertique couvre les trois quarts de sa superficie, en plus des phénomène d’ensablement et de la désertification.

Cette orientation a été exprimée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, dans son discours devant le sommet du climat, tenue au siège de l’Assemblée Générale des Nations Unies en septembre 2014, qui a dit : "les aspirations et attentes de la République Islamique de Mauritanie dans le domaine de la lutte contre les conséquences des changements climatiques se découpent avec celles des peuples africains".

Mesdames et Messieurs

L’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques constitue une innovation africaine pionnière dans la gestion des conséquences des catastrophes naturelles qui détruisent en un temps record des acquis de développement dont la réalisation avait pris des années de labeur, d’abnégation et de dévouement. C’est ce qui a conduit notre pays à témoigner sa solidarité par l’adhésion de cette agence en 2012.

Pour ces raisons là nous sommes attachés à cette agence et nous tenons à son émancipation et de la doter des moyens lui permettant d’assumer pleinement sa mission de renforcement de la sécurité alimentaire en Afrique et de faire face aux catastrophes naturelles.

J’invite nos partenaires au développement, surtout le programme alimentaire mondial, à continuer à lui apporter le soutien et d’accompagner ses activités, qui sont vitales pour les peuples africaines.

Enfin, je déclare l’ouverture des travaux de la sixième session de la conférence des parties de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques, tout en souhaitant plein succès à vos travaux.

Auparavant, la commissaire à la sécurité alimentaire, Mme Mme Nejwa Kettab, a prononcé un mot dans lequel elle a mis en garde contre les graves changements climatiques qui menacent le continent africain et surtout la zone du Sahel, expliquant que ce phénomène est à l’origine de l’initiative des présidents de l’UA créant de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques, en tant qu’organe chargé d’illustrer la solidarité une fois l’un des pays est exposé à une catastrophe naturelle.

"En application des directives du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, la Mauritanie fait du rétablissement et du maintien des liens de fraternité un choix stratégique. Elle était parmi les premiers à ratifier l'accord créant la mutuelle et à mettre en œuvre son programme", a-t-elle affirmé.

Pour sa part, M. Birama Sidibé, membre du conseil d’administration de l’institution de la mutuelle panafricaine de gestion des risques a précisé que sa mutuelle a été créée en 2012 sous les auspices de l'Union africaine et avec le soutien du Programme alimentaire mondial des Nations Unies, dans le but d'aider les États membres de l'Union africaine à améliorer leurs capacités en vue de mieux planifier, de mieux se préparer et de mieux répondre à des événements météorologiques extrêmes et à des catastrophes naturelles.

Il a ajouté que son institution avec son mandat révolutionnaire a permis depuis de développer les capacités techniques dans un grand nombre d'Etats membres, de pousser ces Etats à souscrire des contrats d'assurance et de venir en aide aux populations vulnérables, à travers les versements d'indemnités d'assurance.

La cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de certains membres du gouvernement, du wali de Nouakchott Ouest, du Hakem et de la maire de Tevragh-Zeina.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1114

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)