19-04-2018 15:35 - Démission collective à Iskan-Le conflit social couve

Démission collective à Iskan-Le conflit social couve

Mauriweb - Rien ne va plus entre la direction générale de la société immobilière de Mauritanie, «Iskan», et ses employés, peut-on constater aujourd’hui, à la lumière de la forte controverse qui mine la société.

Hier encore, nous en évoquions les soubassements. Aujourd’hui, c’est une démission collective d’employés qui renseigne sur les troubles sociaux qui couvent…Incandescents. La gestion de l’entreprise laisserait à désirer et c’est ce qui provoquerait cette ire collective des employés parmi lesquels les plus proches collaborateurs de son directeur général.

Cette affaire serait allée bien loin qu’attendu. Elle pourrait aussi révéler bien des casseroles dans cette entreprise eu égard aux supputations qui vont train depuis quelques jours.

En tout cas, l’ambiance qui prévaut au sein de l’entreprise n’augure de rien qui vaille. Elle pourrait faire des vagues les jours qui viennent.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2171

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • samba el bakar (H) 20/04/2018 08:20 X

    ATTM,ENER,SONIMEX ,ISKAN….autant de cadavres de sociétés d’État qui jonchent la voie de la mainmise de quelques proches du Pouvoir. La liste est plus longue surtout quand on y ajoute les prochaines cibles dans les viseurs de cette mafia affairiste du Pays Pendant que le Président des Pauvres mène la danse pour se succéder à lui-même en faisant la diversion et que l’opposition la vraie veut bien conclure un marché de dupes, les tireurs de ficelles continuent de piller ce pays à la manière des chefs d’État de l’Afrique Centrale et Equatoriale. En effet ,dans ces contrées le Politique et économique est concentré entre les mains d’un seul homme entouré de son clan dont la famille constitue l’ossature principale. De grâce, déplaçons le débat politique pour le focaliser sur la bonne Gouvernance qui exige une transparence totale d ans la gestion de la chose publique. À l’état actuel de pauvreté du pays.À quoi servirait une alternance politique si ce n’est être un comptable dans l’HISTOIRE des nombreux crimes économiques que continueront à commettre les sangsues qui ont tissé avec l’aide de la Mafia Internationale un filet pour s’approprier toute source potentielle de revenus qui devait servir à améliorer la vie de nos populations meurtries dans la misère chronique.

  • Hammejerel (H) 19/04/2018 21:17 X

    Avec trois démissions peut on parler de démission collective d'une société qui emploie plus de 1000 dont plus de 60 % vaquent à d'autres occupations. Il s'agit de mécontents qui ont pillé la société avec leur directeur qui ne cède surement plus à des chantages. C'est ce qu'on appelle communément voler avec les voleurs et pister avec les pisteurs.

  • mdmdlemine (H) 19/04/2018 16:52 X

    fuites : Le conseil des ministres de ce jeudi 19 avril courant aurait révoqué le directeur des projets à ISKAN Mahfoudh Ould Babetta aprés un rapport fait sur sa gestion de son département par le Chef de l'Etat تسريبات مجلس الوزراء موريتانيا اليوم الخميس 19-04-2018| 15:00 أقال مجلس الوزراء اليوم الخميس 19 ابريل 2018 مدير المشاريع بمؤسسة الإسكان محمد محموظ ولد بابت، بعد تقارير اطلع عليها رئيس الجمهورية حول تيسير القطاع وحسب التسريبات فإن المجلس أتخذ عدة قرارات أخرى.$ Aqlame