05-06-2018 09:30 - Ksar/Nouakchott - Un jeune tué à coups de couteau

Ksar/Nouakchott - Un jeune tué à coups de couteau

Al-Wiam – Un jeune a été tué lundi soir, 4 juin courant, tard dans la nuit, près de l’École II au Ksar à Nouakchott Ouest, au cours d’une bagarre à l’arme blanche.

La dépouille mortelle du jeune défunt entièrement ensanglantée a été transportée vers l’hôpital militaire, indique-t-on. Des témoins parlent d’un meurtre commis par un groupe de jeunes armés de couteaux qui ont poignardé la victime jusqu’à la mort avant de prendre la fuite.

D’autres témoins évoquent un crime passionnel, à fond de différend entre le jeune mort et d’autres sur une jeune fille, qui aurait commencé depuis quelques jours avant de prendre une tournure macabre.

Le principal tueur qui aurait planté son couteau dans le cœur du défunt, aurait été incité par ses autres amis à passer à l’acte abominable, apprend-on.

Alertés et rassemblés devant l’hôpital militaire de Nouakchott, les parents du jeune décédé ont appelé les autorités habilitées à arrêter les auteurs du meurtre dans les plus brefs délais.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2892

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 05/06/2018 12:25 X

    Oui @Simballa, cette situation est très inquiétante dans ce pays, en particulier dans la capitale ! C’est très grave, et c’est très claire que l’insécurité fait défaut, et l’on se demande où sont nos autorités du pouvoir d’abord, ensuite de la justice et de la loi, où va ton ? si cela est laissé ainsi, nouakchott va se transformer bientôt en jungle, mais particulierement la masse des enfants mineurs, sans parler des adolescents, et j’en passe à des adultes sont exposés, particulierement dans les ghettos pauvres, les écoles et autres lieux, décidement Satan hante presque tous les lieux, même les mosquées, il ne laisse pas ! Le ministre de la défense et le ministre de la justice doivent réagir contre ces insécurités qui sont entrain de prendre de l’ampleur sinon ! ce n’est pas bon ! d'ailleurs, ces actes de meurtres font que nous sommes entrés dans les signes de la fin des temps.

  • simballa (H) 05/06/2018 10:16 X

    Faites un tour sur la page « faits divers » de cridem, vous vous rendrez compte quel point nous sommes en insécurité. Je me suis permis de faire un listing des agression, disparitions et assassinats et le chiffre est inquiétant ; 16 cas dont 12 meurtres. La ville de Nouakchott est la plus touchée avec 11 cas de meurtres en mois d’un mois. Il est temps de nous pencher sérieusement sur ce phénomène.