07-06-2018 15:55 - BCM: recapitalisation des banques, date butoir 2020

BCM: recapitalisation des banques, date butoir 2020

Rimeco - Dans une correspondance adressée à l’association des banques, le gouverneur de la banque centrale de Mauritanie a communiqué la décision de l’institut d’émission sur le relèvement du niveau minimum de capital des banques opérant en Mauritanie. Ce capital passera de sept milliards en 2018 à onze milliards à l’horizon 2020.

Objectif : renforcer la solidité du système financier.

La recapitalisation des banques ou l’augmentation des fonds propres présente l’avantage d’accroître la résilience des banques aux chocs, tout comme elle améliore leur capacité d’intervention dans la fourniture de services financiers.

En effet, les opérations de recapitalisation précédentes qui ont porté le capital des banques en 2013 a 7 milliards ont eu des effets positifs sur l’activité bancaire. Cette dernière se consolide également au regard de la résilience affichée à travers les ratios de solvabilité et de liquidité.

Cependant, la politique monétaire reste encore restrictive, avec le maintien du coefficient de la réserve obligatoire au niveau actuel, le taux directeur reste inchangé, la régulation de la liquidité continue à s’opérer par la Banque centrale.

Le taux de bancarisation demeure faible de l’ordre de 5% et les banques se livrent une concurrence à couteaux tirés au sein d’un marché réduit. Les entreprises solvables ne font pas la majorité et le pouvoir d’achat ne s’en porte pas mieux. C’est ce qui rend encore de nombreuses banques vulnérables.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1884

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Bertrand (H) 08/06/2018 01:25 X

    A quoi bon. Nous n'avons pas de banques. Des boutiques oui. Chaque banquier a des dizaines d'entreprises dans les divers secteurs d'activité et utilise l'argent déposants pour faire fortune sur leurs dos

  • moukhabarat (F) 07/06/2018 16:05 X

    La BCM n'a aucune politique de développement du secteur bancaire: elle se contente d'enregistrer l'agrément des banques. Les taux d'intérêt sont très élevés (+de 10), pas de fonds à long terme, pas de crédit adapté à l'habitat etc....