13-06-2018 21:45 - Aliment de bétail à base de Typha et de Toogga, brevet d’invention OAPI

Aliment de bétail à base de Typha et de Toogga, brevet d’invention OAPI

Le Calame - Les animateurs du projet Toogga sont arrivés à breveter un procédé de fabrication d’un aliment de bétail produit à partir de plantes abondantes, poussant à l’état sauvage et dont certaines constituent un fléau pour l’agriculture irriguée. Le procédé breveté est basé sur l’utilisation du Typha et des coproduits de la fabrication d’huiles végétales (toogga, baobab, voondi…).

Le brevet, valable 20 ans, a été délivré par l’Organisation Africaine pour la Propriété Intellectuelle (OAPI) dont les bureaux sont à Yaoundé (Cameroun). L’OAPI regroupe 17 pays africains que sont le Benin, le Burkina faso,le Cameroun, la Centrafrique, les Comores, le Congo, la Côte d'Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal, le Tchad et le Togo.

Le typha est une plante invasive qui a envahi la vallée du fleuve Sénégal depuis la mise en service, par l’OMVS, du barrage anti-sel de Diama. Elle bouche les canaux d’irrigation des rizières, empêche l’accès aux berges du fleuve et constitue un milieu propice pour la prolifération des maladies hydriques. Son utilisation, comme base d’un aliment de bétail, permet de la valoriser et d’en faire une alliée de l’agriculture.

L’autre composant de l’aliment breveté est constitué des coproduits de la production des huiles végétales. Il s'agit, essentiellement, des tourteaux issus du pressage des graines oléagineuses pour donner de l’huile.

L’aliment se présente sous la forme classique de granulés (rakel) de diamètres variables. Il peut aussi se présenter sous la forme de balles de paille broyée et compactée.

L’équipe de Toogga a procédé, avant de le breveter, à l’analyse de la valeur nutritive de l’aliment ainsi que l’évaluation de son acceptabilité par les ruminants.

Aujourd’hui Toogga est à la recherche d’investisseurs nationaux ou étrangers prêts à l’accompagner dans le lancement de la première usine de fabrication d’un aliment de bétail 100% naturel et dont les matières premières sont pratiquement gratuites à la production et dont l’utilisation de certaines participe à la résolution d’un épineux problème environnemental.





Mohamed Babaa
Contact : medbabasaid2@gmail.com



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1058

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)