12-07-2018 09:30 - Mauritanie : Liste des candidats aux conseils régionaux du parti au pouvoir

Mauritanie : Liste des candidats aux conseils régionaux du parti au pouvoir

Le parti au pouvoir, l’Union Pour la République (UPR), a publié dimanche 8 juillet dernier les noms de ses jokers pour les triples élections législatives, municipales et régionales, qui se tiendront en septembre prochain.

Ses 13 candidats sur cette liste choisis pour mener la course au prochain Conseil Régional au plan national sont :

1.Hodh Charghi : Mohamed Ould Tijani,

2.Hodh Gharbi : Khattar Cheikh Ahmed,

3. Assaba : Mohamed Mahmoud Ould Habib,

4.Gorgol : Ba Amadou Abou,

5.Brakna : Moustapha Ould Mahmoud

6.Trarza : Mohamed Ould Brahim Ould Seyid

7. Adrar: Mohamed Yahya Ould Abdel Ghahar,

8. Dakhlet Nouadhibou : Mohamed Mamy Ould Mohamed Bezeid

9. Tagant : Zeidane Ould M’Heimed

10. Guidimakha : Coulibaly Issa

11. Tiris Zemmour : Mohamed Ould Ahmed Mahjoub,

12. Inchiri : Mohamed Ould Babetta,

13. Nouakchott : Vatimetou Mint Abdel Malick

L’Assemblée nationale mauritanienne avait adopté en janvier dernier, la loi organique relative aux conseils régionaux décidés par le référendum du 5 août 2017.

Six régions administratives sont créées : la première regroupe les wilayas de Hodh El Gharbi et de Hodh el Charghi ; la seconde celles de l’Assaba, du Tagant et du Guidimaka ; la troisième celles du Gorgol, du Brakna et du Trarza ; la quatrième celles du Tiris Zemmour, de l’Adrar et de l’Inchiri ; la cinquième se substitue à la Communauté urbaine de la capitale Nouakchott et la sixième remplace la wilaya de Dakhlet Nouadhibou, la capitale économique et seconde ville du pays.

Ils seront au total 256 conseillers à répartir selon le nombre d’habitants par région : 25 conseillers pour plus de 200 milles habitants, 21 pour 100 – 200 mille habitants, 15 pour 60 - 100 mille et 11 conseillers pour les régions de moins de 60 mille habitants.

Les Mauritaniens sont appelés aux urnes le 1 septembre 2018 pour des élections législatives, municipales et régionales.

©CRIDEM / 12 juillet 2018

--------



Commentaires : 5
Lus : 3459

Commentaires (5)

  • El Houssein (H) 12/07/2018 10:38 X

    Vous avez bien raison de mettre Vatimetou en valeur et le parti a bien raison de la porter à la candidature de Présidente du CR de Nouakchott. Elle le mérite. J'espère qu'elle aura suffisamment de pouvoir et de moyens pour accomplir sa mission. La bonne volonté, la bonne gouvernance et l'approche des citoyens sont réunies en son exercice de fonction.

  • elhousseinou (H) 12/07/2018 10:27 X

    Bonjour En tout cas Mint Abdel Malick est une personnalité sérieuse accessible Ses bureaux sont ouverts et résoud tout problème qu'on lui pose Une femme qui ne fait pas de fuite en avant comme plusieurs hauts responsables à Nouakchott qui se cachent C'est une vraie femme politique

  • mdmdlemine (H) 12/07/2018 10:09 X

    C'est une grande Dame au vrai sens du mot. Elle a forgé aux sueurs de son front sa grande popularité, demeurant proche des habitants. Elle est bien-aimée par la populations, modeste, altruiste, consciencieuse. Elle mérite le poste de Premier ministre pour faire bénéficier son expérience réussie pendant des années à la mairie au Gouvernement Même au sein du PRDS, de l'UPR, elle est restée propre et intégre Toutes nos félécitations pour cette Dame qui devra être la Première Présidente de la Mauritanie, si un jour un citoyenne aspire à ce titre

  • lhraki (H) 12/07/2018 10:07 X

    Bravo pour cette dame bosseuse.elle mérite bien cette re-investiture.

  • nabuchodonosor (H) 12/07/2018 10:00 X

    A part le choix judicieux de Mint Abdelmalek pour Nouakchott, tous les autres sont catastrophiques: soit de vieux roublards de la politique rompus aux manoeuvres délictueuses du PRDS, soit des novices sans aucune expérience ni expertise en la matière. Nos condoléances pour la décentralisation avec un maigre espoir pour Nouakchott. Bonne chance à Mint Abdelmalek qui va nager dans un océan de caimans et de médiocrité.