10-08-2018 09:12 - Mention honorable au Dr. El Houssein Ibrahima SOW, auteur d’une thèse sur la promotion de la paix de la sécurité et de la stabilité en Afrique

Mention honorable au Dr. El Houssein Ibrahima SOW, auteur d’une thèse sur la promotion de la paix de la sécurité et de la stabilité en Afrique

Essirage - C’est dans une salle archicomble, de la Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l’université de Cheikh Anta Diop de Dakar que le jury a attribué, le samedi 4 août 2018, à M. Elhoussein Ibrama Sow, une mention très honorable.

Dr El Houssein a présenté le résumé de sa thèse de doctorat en droit public sous le titre «Le conseil de paix et de sécurité de l'union africaine : promotion de la paix de la sécurité et de la stabilité en Afrique ».
La thèse de Dr El Houssein était dirigée par Mr Babacar GUEYE, Agrégé en Droit Public et Science Politique FSJP/UCAD et Professeur titulaire de classe exceptionnelle.

Le jury était composé d’éminents professeurs et présidé par Mme Amsatou SOW SIDIBE, Professeur titulaire de chaire, Agrégée en Droit en Privé, FSJP/UCAD, Présidente honoraire de l’Institut des Droits de l’Homme et de la Paix.

Parmi les membres de ce jury, Mr Mamadou BADJI, Professeur titulaire, Agrégé en Histoire du Droit et des Institutions, Doyen à la Faculté des Sciences Juridiques et Politique (FSJP), UCAD. Mr Saidou Nourou TALL, Professeur titulaire de chaire, Agrégé en Droit Public et Science Politique, FSJP/UCAD, membre du Conseil Constitutionnel.

Mr Alioune Badara FALL, Professeur titulaire, Agrégé des Universités de Bordeaux Montesquieu IV (France) et FSJP/UCAD, rédacteur en chef du revue Afrilex. Mr Saliou CISSE, Ambassadeur du Sénégal.

Dans sa thèse de recherche Dr El houssein a mis en exergue la question de sécurité dans l’espace régional africain, qui demeure une source de préoccupation pour les organisations régionales.

« L’Afrique devra dans ce cadre s’atteler à la résolution des conflits qui mine le continent et le plonge dans le climat de désespoir. La traduction institutionnelle de cette ambition s’est réalisée grâce à la création du Conseil de paix et de sécurité (CPS) issue du protocole du Durban en Juillet 2002. » a indiqué Dr Sow.

Justifiant le choix de son thème, Docteur Sow El houssein a souligné que «le contexte d’insécurité dans lequel se trouvent l’Afrique et les nouvelles ambitions de l’Organisation panafricaine renouvelle la réflexion sur les capacités institutionnelles, financières, matérielles et logistiques de gestion et de règlement des conflits »

« La réflexion a permis de revoir le cadre juridique régionale en matière de paix et de sécurité. L’instance régionale permet aux pays africains et de chercher des solutions négociées aux crises et conflits qui frappent le continent. » a-il- conclu.

Oumar Amadou M’baye



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3235

Commentaires (1)

  • pyranha (H) 10/08/2018 09:24 X

    Félicitations Docteur et du courage,mais dans un continent de dictateurs , de dictature de corruption et de non droit comme l'Afrique, y a presque rien à tirer de ces parchemins. C'est vraiment dommage...si élogieux soient ils !!