24-08-2018 15:10 - Il faut défaire le pouvoir, dixit Ould Maouloud

Il faut défaire le pouvoir, dixit Ould Maouloud

Le Calame - Le président de l'Union des Forces du Progrès à appelé depuis la France à administrer une cinglante défaite au pouvoir au cours des prochaines élections prévues au 1er septembre prochain pour se défaire de la dictature.

Au cours d'une rencontre avec la diaspora en France, Ould Maouloud a déclaré que « pour battre le pouvoir, tous les Mauritaniens de l'intérieur et de l'extérieur doivent voter en faveur des listes nationales de l'opposition en général et de celles de l'UFP en particulier».

Ould Maouloud a entretenu la diaspora à propos de son exclusion préméditée de ces élections signalant que seuls douze mille de cette diaspora ont été enregistrés sur les listes électorales et que ces inscrits ne pourront voter qu'au niveau de 6 bureaux dont 3 en Afrique (Guinée Bissau, Gambie et Côté d'Ivoire) et 3 autres en France, en Arabie Saoudite et aux Émirats.

Cette attitude démontre clairement, déclare Ould Mouloud, la frousse du pouvoir du vote des citoyens sur lesquels il n'a aucune emprise ni moyen de pression. Le président de l'UFP a remercié la diaspora pour le rôle économique, social et culturel qu'elle joue à travers la construction de mosquées, d'écoles et de dispensaires et le financement d'activités génératrices de revenus.

Ould Maouloud a rappelé l'importance démographique de cette diaspora qui serait, selon les estimations des consulats, un million de personnes.

Ould Maouloud se dit surpris de la négligence du pouvoir du poids et du rôle de cette diaspora, alors que normalement que les autorités devaient initier une démarche qui prenne en compte les conditions spécifiques de ces citoyens immigrés pour leur épargner les tracasseries comme celles qu'elles ont subies au dernier enrôlement.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1546

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)