01-09-2018 21:21 - Elections 2018/Echos du Tagant

Elections 2018/Echos du Tagant

Nouakchott Info - Les habitants du Tagant, se sont acquittés de leur devoir électoral, ce samedi 1er septembre, en votant pour leurs candidats de choix. Plusieurs candidats (pas moins d’une dizaine) sont en lice au niveau de cette région qui compte 45285 inscrits selon la dernière révision des listes électorales.

Au niveau de la Moughatta de Tidjikja, le parti au pouvoir semble être en pole position aussi bien pour les municipales, les législatives que pour les régionales. Malgré le malaise suscité par le choix de certains candidats et les menaces à peine voilées de vote sanction brandis par certains mécontents de l’UPR, ce parti pourrait, selon cet observateur, tirer son épingle du jeu au premier tour dans les communes de Tidjikja, Boubacar Ben Amer, Lahsera, El Wahat et Nimlane.

Au niveau de ces communes, non seulement la concurrence n’est pas assez rude (à l’exception de Tidjikja) mais c’est surtout que les candidats de l’UPR y jouissent d’une réelle force de frappe qui les met à l’abri de toute désagréable surprise. Aussi, les tendances politiques au niveau de ces communes ont enterré leurs haches de guerre, toutes se sont rangées sous la bannière de l’UPR (injonction présidentielle oblige).

Les résultats qui sortiront des urnes le 1er septembre devraient donc, normalement, conforter l’UPR dans sa position de leader au niveau de Tidjikja (communes et Moughattaa). Selon cet observateur, le parti au pouvoir a fait des bons choix en jetant son dévolu sur des candidats crédibles, mobilisateurs et jouissant d’une solide réputation. Zeydane Ould Tfeil, Sidi Mohamed Ould Dié, Mohamed Ould Biha, Jiddou Ould Menaba, Saleck Ould Abdel Jelil sont, entre autres, des candidats capables d’engranger le maximum de voix pour faire gagner haut la main leur parti au premier tour.

Mais pour cet autre observateur, les sérieuses candidatures alignées par l’opposition (coalition UFP-Tawassoul, APP et El Moustaqbal, RDU) pourraient fausser les pronostics. En effet, Mohamed Lemine Ould El Alem candidat de la coalition UFP/Tewassoul pour le fauteuil de la commune de Tidjikja se pose comme un sérieux concurrent qui pourrait faire bouger les lignes.

« L’UPR à Tidjikja est un parti agonisant. Les dernières investitures ont créé un véritable malaise dans les rangs de ce parti et le vote sanction des dissidents camouflés fera notre affaire. Toutefois nous condamnons l’attitude complaisante de la CENI qui cautionne les agissements frauduleux de l’UPR à travers la désignation des présidents et des assesseurs des bureaux de vote totalement aux ordres de cette formation politique», souligne Ould El Alem.

Pour ce dernier tout comme pour les autres candidats de l’opposition, c’est facile de vendre la peau de l'ours avant de l’avoir déjà tué. Ils sont persuadés que les populations locales feront un vote utile en sanctionnant le parti au pouvoir « cause de tout le malheur que traverse le pays » selon Ould Maouloud candidat El Moustaqbal pour le fauteuil de la mairie de Tidjikja.

D’autre part, le rapport de force au niveau de la Moughataa de Tichitt est ici aussi tout à fait en faveur du parti au pouvoir. Le groupe politique animé par Bouyé Ahmed Ould Chrif député de Tichitt pourrait s’adjuger l’ensemble des fauteuils (commune et députation) en jeu tant au niveau de la commune de Tichitt que celle de Lakhcheb.

Idem pour la Moughataa de Moudjeria où le parti au pouvoir est sensé remporté la députation mais aussi la commune de Moudjeria, celle de Tamourt Enaj et celle de Soudoud.

Peu ancrée au Tagant, l’opposition n’a pu aligner que quelques rares candidats qui se comptent sur les bouts des doigts d’une main. Ici seuls quelques partis issus de cette mouvance ont aligné des candidats, d’autres partis et non des moindres ( RFD, AJD/MR, Sawab) y brillent par leur absence.

Nouakchott Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1442

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Vent de Sable (H) 02/09/2018 02:31 X

    Au Tagant - et à Tidjikja en particulier- tout est biaisé. les opposants au régime tout comme les partisans sont des hypocrites. Tout le monde est corrompu. L'opportunisme, le clientélisme, le clanisme sont les valeurs qui dominent dans cette région du pays. Le reste n'est que de la poudre aux yeux.