04-09-2018 12:33 - Atar : Le candidat du parti Al Karama met en cause les resultats obtenus par UPR et dénonce une vaste campagne de fraude

Atar : Le candidat du parti Al Karama met en cause les resultats obtenus par UPR et dénonce une vaste campagne de fraude

Adrar Info - Le sieur, Ahmed Ould Berou, candidat du parti Al Karama et travail, dément les informations selon lesquelles, les candidats de l’UPR (parti au pouvoir ) ont remporté les élections du 1er septembre dernier.

Il a divulgué des informations sérieuses concernant une vaste opération de fraude supervisée par des hommes d’affaires de l’Adrar. Cette opération de fraude s’est déroulée dans :

1.Les bureaux de Leaoueyna sur influence d’un homme d’affaires bien connu.

2.Les trois bureaux de Lemreya sur le compte du plus célèbre homme d’affaire dans la région

3.Les trois bureaux de Amdeiratt sur intervention d’un autre homme d’affaire non moins connu que les autres.

4. Les bureaux de Kanaoil affectés par l’influence du plus grand fournisseur du marché de la capitale, Nouakchott, en basin EZBI.

Les populations ont dénoncé et condamné ces lâches interventions contraires aux lois démocratiques.

Dans une déclaration au site "Akhbarwatan", le candidat Ould Berrou a félicité le représentant de la Commission Electorale indépendante (CENI ) en Adrar, pour son dévouement au travail et son refus de céder à la pression exercée sur lui par la commission du parti au pouvoir (UPR) et le ministre chargé de la campagne au niveau d’Adrar.

Source : http://www.akhbarwatan.net

Traduit par Adrar.Info





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1612

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Sidikader200 (H) 05/09/2018 14:44 X

    Ftmely Tu prends les lecteurs de cridem pour des idiots . Tu ne donnes ni ton nom ni le bureau que tu president et tu veux que l'on te croit. Au fait, n'es tu pas un de ses agents de eenseignement affectés à la toile pour intoxiquer les internautes

  • ftmely (F) 04/09/2018 13:10 X

    Monsieur Ould Berrou, vos accusations ne sont pas fondée, ou du moins en ce qui me concerne. Je suis président de l’un des bureaux d’Amdeiratt, et j’ai travaillé en toute indépendance, avec professionnalisme, transparence, nationalisme et intégrisme. Si vous avez un représentant au sein de mon bureau, il ne peut pas vous dire le contraire. Je confirme ici aux lecteurs, qu’il n’y a pas eu de fraude, ni de pression ni de collaboration avec des hommes d’affaires. Ces accusations ne sont que des mensonges et des imaginations.