06-09-2018 11:54 - Mauritanie : recours du parti au pouvoir auprès de la CENI

Mauritanie : recours du parti au pouvoir auprès de la CENI

Saharamédias - L’union pour la république, parti au pouvoir, a déposé mercredi, un recours auprès de la commission électorale nationale indépendante relativement à certaines observations enregistrées lors du scrutin du samedi, annonce faite par le président de l’UPR, Sidi Mohamed O. Maham.

Celui-ci a ajouté que sa formation politique respectait les procédures juridiques qui permettent les recours et les protestations à propos des résultats des élections, critiquant cependant les protestations mardi auprès de la CENI des responsables de l’opposition jugeant qu’il s’agissait « d’une adolescence politique ».

Le président de l’UPR a encore dit qu’ils respecteront la décision de la CENI à propos des observations faites, ajoutant cependant qu’ils vont recourir à la justice, si la décision de cette dernière s’avérait contraire aux données en leur possession.

« L’UPR respectera la décision de la CENI a encore dit O. Maham, mais cela ne nous empêchera pas d’user de toutes les voies juridiques en tant que parti politique, respectueux du peuple mauritanien ».

Interrogé sur les résultats obtenus par sa formation politique, O. Maham a dit que les données dont ils disposent, l’UPR occupe une place avancée sur l’ensemble des listes candidates.

Le parti au pouvoir a annoncé la victoire de 9 de ses candidats sur la liste nationale commune et celle des femmes et la liste régionale de Nouakchott. L’UPR est suivi du parti Tewassoul qui a déjà obtenu cinq sièges au parlement, selon les résultats partiels déjà annoncés.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2026

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • synthetiseur (H) 06/09/2018 21:52 X

    On ne dépose pas un recours contre pour des observations mais contre des irregularités portant préjudice à la transparence du scrutin. Par contre on peut adresser un courrier d'information pour attirer l'attention sur ces observations.