09-09-2018 07:00 - Proclamation des résultats du scrutin du 1er septembre 2018

Proclamation des résultats du scrutin du 1er septembre 2018

AMI - Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Monsieur Mohamed Vall Ould Bellal, a proclamé samedi soir à Nouakchott les résultats du scrutin du 1er septembre 2018 pour l’élection des députés à l’assemblée nationale, des conseillers régionaux et des conseillers municipaux dans une déclaration dont voici le texte intégral :

"Chers concitoyens,

C’est pour un grand honneur de proclamer, au nom du comité directeur de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), les résultats du premier tour des élections législatives, régionales et municipales, organisées le 1er septembre 2018.

Je tiens, avant tout, à exprimer la satisfaction du comité directeur de la CENI pour la participation du peuple mauritanien à ces élections dans le calme et la discipline, marquant ainsi sa maturité politique et son attachement à la démocratie.

Je saisis cette occasion pour adresser mes remerciements aux acteurs politiques, aux candidats et aux électeurs dans leur ensemble, pour la compréhension et la patience avec lesquelles ils ont attendu le dépouillement et la proclamation des résultats de ce scrutin.

Je saisis cette occasion pour souligner que la CENI partage avec tous la volonté et l’ambition fermes d’organiser des élections sans aucun grief, malgré les difficultés énormes qui ont pesé sur ce scrutin : temps limité pour la préparation, participation sans précédent de l’ensemble de l’échiquier politique, cinq scrutins en un, saison des pluies qui a empêché la circulation dans bon nombre de régions, et bien d’autres contraintes et obstacles objectifs qui rendent impossible l’inexistence de certaines carences procédurales et logistiques ici et là.

Nos remerciements vont aussi aux autorités civiles et militaires pour avoir assuré les opérations électorales sur l’ensemble du territoire national, aux observateurs nationaux et internationaux et aux médias publics et privés pour leur contribution positive au succès de ces élections.

Chers concitoyens,

Je viens maintenant à la proclamation des résultats.

•Conformément aux dispositions de l’article 2 de la loi organique N. 2012/027 du 12 avril 2012, modifiée par la loi organique N.2018/005 du 12 février 2018 relative à la création de la Commission Electorale Nationale Indépendante ;

•Vu le décret N. 108/2018 du 21 juin 2018 portant convocation du collège électoral en vue de l’élection des députés à l’assemblée nationale, des conseillers régionaux et des conseillers municipaux ;

Et en applications des lois et règlements relatifs aux élections législatifs, régionales et municipales, la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a procédé à l’organisation des élections législatives, régionales et municipales le 1er septembre 2018 sur la base des données suivantes :

1/ Par rapport à l’élection des députés à l’assemblée nationale

Pour l’élection des députés, le scrutin a été organisé dans 49 circonscriptions. Ont participé à ces élections 96 partis politiques et 16 coalitions de partis, à travers 540 listes en compétitions pour 157 sièges parlementaires répartis comme suit :

●Circonscriptions au niveau des moughataas : 99 sièges ;

●Conscriptions uniques de Nouakchott :18 sièges ;

●Liste nationale : 20 sièges ;

●Liste nationale des femmes :20 sièges.

2/ Par rapport à l’élection des conseillers régionaux

Le scrutin a été organisé dans 13 régions sur l’ensemble du territoire national. Ont participé à ce scrutin 52 partis politiques et 16 coalitions de partis, à travers 160 listes en compétition pour 285 sièges.

3/ Par rapport aux élections municipales

Le scrutin a été organisé dans 219 communes sr l’ensemble du territoire national. Ont participé à cette élection 84 partis politiques et 32 coalitions de partis, à travers 1552 listes en compétition pour 3831 sièges.

4/Résultats des élections

Les résultats qui vous seront communiqués sont établis sur la base des procès-verbaux sanctionnant les opérations électorales dans 4080 bureaux de vote, répartis sur l’étendue du territoire national et dans six (6) circonscriptions électorales externes situées dans six pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe, selon les données suivantes :

•Nombre d’inscrits :1.417.823

•Nombre de votants :1.041.199

Nombre de bulletins nuls:

-élections municipales :124.105

-élections législatives départementales: 185.521

-élections régionales :219.670

•Suffrages exprimés :

Elections municipales :901.979

Elections législatives Départementales :838.518

Elections régionales :800.379

•Taux de participation :73,44%

En définitive, le premier tour a permis de trancher la compétition au niveau des circonscriptions ainsi qu’il suit :

•Au niveau des législatives, les résultats de la compétition ont été tranchés dans 37 circonscriptions et 12 attendent le second tour :

•Au niveau des élections régionales, les résultats de la compétition ont été tranchés dans 4 circonscriptions et 9 attendent le second tour ;

•Au niveau des municipales, les résultats de la compétition ont été tranchés dans 111 communes et 108 passent au second tout.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 2994

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • sammbasy (H) 09/09/2018 20:04 X

    @yanis (H) vous avez raison, le site de la CENI devait être la vitrine de la CENI où tout le monde (presse, internautes etc) devait s'informer à la minute sur le déroulement des scrutins. Hors, il se trouve que ce site est très artisanal, lourd et vide d'infos. La preuve : à cet instant, les résultats du premier tour n'y sont pas encore tous disponibles et les formats utilisés sont trop statiques et inadaptés aux besoins d'analyse des chiffres.

  • yanis (H) 09/09/2018 12:58 X

    Comment expliquer que le site de la CNI soit vide d'infos alors qu'il doit être la tribune de publication des résultats provisoires avec les noms des 131 élus du 1er tour aux législatives par exemple ? Ce n'est pas la peine d'avoir un site pour publier les textes de loi instituant la CNI ! Ce n'est pas ce que recherche le citoyen en quête de résultats... Les journaux électroniques étaient aussi largement en retard (comme Saharamedias, Cridem, Al Akhbar...) par rapport aux réseaux sociaux qui avaient les résultats de la CNI (que la CNI n'avait pas sur son site!) et qu'on pouvait consulter à défaut d'infos par les instances habilitées. Il y a un gros travail de communication à faire.

  • moukhabarat (F) 09/09/2018 12:22 X

    avec près de 50% de bulletins nuls ces élections devraient être annulées car elles ne reflètent pas la volonté populaire.