20-09-2018 15:10 - Un journaliste convoqué à Nouadhibou à la suite d’une plainte du Ministre de l’enseignement supérieur

Un journaliste convoqué à Nouadhibou à la suite d’une plainte du Ministre de l’enseignement supérieur

Akhbar Watan - Le directeur de publication du site « Akhbarwatan », le confrère Ebiya Ould Mohamed Levdal, s’est dirigé vers Nouadhibou, où il a fait l’objet d’une plainte déposée contre lui par le Coordinateur de la campagne électorale de l’UPR, le parti au pouvoir, au niveau de la capitale économique, en l’occurrence le ministre de l’enseignement supérieur Sidi Ould Salem.

Le site avait publié des informations selon lesquelles des fonds alloués à ladite campagne électorale se sont mystérieusement volatilisés ; sans verser dans la calomnie ou la critique personnelle du plaignant.

Ce qui signifie une plainte sans portée réelle dés lors où le contenu est resté circonscrit stricto senso au domaine de l’info. La direction du site réaffirme qu’elle poursuivra ses dénonciations et sa publication des irrégularités notamment celles qui ont trait à la corruption au niveau de certaines zones et des superviseurs de la campagne du parti au pouvoir.

Le site rappelle que le chantage et l’intimidation ne fléchiront pas sa ferme volonté de défendre la vérité et de dénoncer les scandales commis par les responsables, quelques soient leur importance.

Des observateurs ont vivement critiqué les dernières persécutions dont fait l’objet les journalistes dans l’exercice de leur mission et qui resteront déterminés à faire entendre la vérité ainsi qu’à dénoncer les abus commis par certains membres du gouvernement et pontes du sérail.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1619

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • abdelli (H) 20/09/2018 16:37 X

    j'ai bien suivi cette question et je l'affirme ce site a bien diffamé le ministre et son directeur doit en répondre devant la justice. Il est certain que ce site n'a aucune preuve de ce qu'il avance. Je dirai même que ce site est commandité par quelqu'un pour discréditer le ministre sidi salem. Malheureusement pour ce site il a été cette fois sommé de répondre de son acte. Il faut dire aussi que ce site s'est attaqué au ministre le plus propre et honnête du gouvernement. Ce qui laisse supposer que le site a été payé pour écrire cela. Après être passé à la caisse de son commanditaire le directeur de ce site passera aussi par la case prison. juste ordre des choses