20-09-2018 18:16 - Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du ministre

Pétition Contre l’esclavage : Démenti au démenti du ministre

Le Calame - « Ne doutez jamais qu’un petit groupe de citoyens réfléchis et engagés puisse changer le monde. C’est d’ailleurs toujours ainsi que cela produit », Margaret Meade.

Le groupe « Ensemble pour un plan Marshall au profit des esclaves et anciens esclaves de Mauritanie (Haratines) », initiateur de la pétition contre l’esclavage en Mauritanie, remercie et félicite vivement les deux mille signataires à travers le Monde, de toutes origines, de toutes classes, de tous âges, hommes et femmes, jeunes et vieux, qui ont accepté de soutenir cette pétition qui a eu un retentissant mondial.

La révolte, contre cette pratique abominable et moyenâgeuse qui n’a aucune raison d’avoir place au 21ème siècle, est bel et bien sonnée. Il n’y a rien de plus odieux que l’esclavage qui prive une personne de sa liberté et de son humanité.

Nous déplorons, cependant, le comportement d’un ancien ministre signataire qui s’est lancé, depuis quelque temps, dans une opération de négation, sous l’instigation et la dictée de la police politique d’Ould Abdel Aziz auprès des missions diplomatiques accréditées à Nouakchott, notamment auprès de l’ambassadeur de France, dans le but de discréditer les auteurs de la pétition.

Lors de son séjour à Nouakchott, en Juillet dernier, le président Emmanuel Macron n’a pas fait cas, à Ould Abdel Aziz, de la persistance de l’esclavage en Mauritanie, se préoccupant, en premier lieu, de décrocher un contrat pour Total, dans l’exploitation du puits de gaz et de pétrole « Grande tortue / Ahmeyin », commun entre le Sénégal et la Mauritanie, au coté des majors anglais (BP) et américains (Kosmos Energy).

Le grand penseur et philosophe André Malraux n’a-t-il pas dit que la France n’est jamais aussi grande que lorsqu’elle est pour tous les hommes ? Une belle sentence que devrait se commémorer plus souvent Emmanuel Macron, si enfiévré à chanter et vanter, urbi et orbi, la grandeur de la France et sa mission civilisatrice, à l’égard de ses ex-colonies d’Afrique.

Malheureusement, cette indifférence de la France à l’égard de l’esclavage en Mauritanie constitue une caution et un feu vert pour le régime esclavagiste et négationniste de continuer à harceler et à terroriser les militants de droits de l’homme, comme Biram Dah Abeïd, tout fraîchement élu député à l’Assemblée nationale et d’Abdellahi Ould Houssein qui croupissent, injustement et arbitrairement, en prison, depuis deux mois, sous des prétextes fallacieux, alors que les esclavagistes se tournent les pouces, au vu et au su de tous, en toute tranquillité sans être inquiétés.

Compte tenu de cette complicité de fait, entre le gouvernement français et le régime d’Ould Abdel Aziz au sujet de l’esclavage en Mauritanie, nous nous réservons le droit et nous faisons devoir de saisir la justice internationale, pour qu’une solution soit trouvée à cet abominable problème en plein 21ème siècle.

Et il n’est jamais trop tard pour nous rejoindre en ce sens : consultez le texte de la pétition contre l’esclavage en Mauritanie, accompagné du fac-similé des signataires, pour lever toute équivoque et dissiper tout malentendu :

https://www.change.org/p/ahmedou-vall-messaoud-initiateur-de-la-p%C3%A9tition-ancien-gouverneur-p%C3%A9tition-contre-l-esclavage-en-r%C3%A9publique-islamique-de-mauritanie





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2359

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Bertrand (H) 21/09/2018 13:29 X

    Ce n'est pas Margaret Meade qui adit cela. Le saint Quran dit : combien de petits groupes ou ensemble ont vaincu de grands groupes ou ensemble. Mais le Saint Quran qui n a cure. Pas les vendeurs de la division et de la haine. Ils parleront surtout le langage de ceux dont ils attendent des subsides qui n’arriveront jamais. Satan ne donne rien est ses disciples et quand ils auront égorgé frère et sœurs et brûlé la demeure, il leur dit, je ne vous ai obligé à rein, j'ai parlé et vous m'avez suivi, je me dissocie de vos crimes j'ai peur de mon créateur.

  • moukhabarat (F) 20/09/2018 19:10 X

    Ces élections malgré leurs lacunes ont montré une Mauritanie unitaire et démocratique. Le fond de commerce de l'"Etat beydane raciste et esclavagiste" est ruiné à jamais