02-10-2018 11:11 - Le pouvoir ferme un supermarché dont les propriétaires sont suspectés d’appartenance à un courant islamiste

Le pouvoir ferme un supermarché dont les propriétaires sont suspectés d’appartenance à un courant islamiste

Mourassiloun - La police a fermé un supermarché situé dans la zone du Carrefour Madrid, en plein centre ville de Nouakchott, suspectant ses propriétaires d’appartenance à un courant islamiste, révèlent des sources généralement bien informées.

Une mesure vivement dénoncée par le leader au sein du parti Tawassoul Mohamed Jemil Mansour, qui qualifie la décision de très grave, dés lors où elle touche les biens personnels des citoyens « qui gèrent leurs affaires, fruits de leurs propres sueurs ».

Ould Mansour assimile la mesure de fermeture de tels commerces privés à un acharnement du régime sur les citoyens.

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 3132

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Dabalaye2015 (H) 02/10/2018 15:58 X

    Pourquoi pas, pourquoi ce sont toujours les mêmes qui dirigent et les autres doivent suivre, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Sidi n’a jamais pardonner son blocage à l’Assemblée et sa chute dû aux députés de la majorité, les barons et meneurs de ce jeu à l’Assemblée passé sont hors-jeu politique cette fois-ci, donc ils peuvent toujours aider à la méthode fronde qu’ils avaient menés contre Sidi, ils peuvent aussi le faire contre Aziz à travers ceux qui viennent d’arriver et ne comprennent rien du jeu politique tribal, qui régit la chambre basse.

  • Yahyaoui (H) 02/10/2018 13:29 X

    Messieurs 70% des commerces dans certaines zones de Nouakchott appartiennent ou sont en connivence avec les mouvements Islamistes qu’ils fructifient leur argent pour mener les actes que tout le monde connait, cette nébuleuse ne compte pas seulement des supermarchés ou des boutiques, ils entretiennent sous de faux noms des commerces oh !! Combien de fois plus important que ce que vous avez vu, ils sont dans le mobilier comme l’immobilier, ils sont partout maître dans l’art de blanchir l’argent en Mauritanie, l’argent qui circule dépasse de loin avec les devises le budget National, mais que faire.

  • ELVALLI (H) 02/10/2018 13:02 X

    Le Régime terrorise, arnaque et saisie les biens des hommes d’affaires. Qu’ils soutiennent la campagne du dictateur (cas Bouamatou) ou qu’ils soutiennent la campagne d’un opposant (faux prétexte pour nuire au propriétaire du complexe carrefour), ils subiront le même sort. Le fait est que le generalissimo se pose en concurrent qui veut mettre sous la main les banques, le commerce, la pêche, les mines, l’élevage camelin surtout, les terrains agricoles et les services jusqu’au plus petit. Les hommes d’affaires ne sont tolérés qu’en fonction du degré de leur promptitude à payer impôts abusifs et taxes exorbitantes aux caisses du generalissimo. Le Pays est la boutique du général déchu et qui ne veut pas partir. El gharia par colle force.

  • habouss (H) 02/10/2018 12:54 X

    On se connaît dans ce pays, même pour un rien on passe de berger de Chamelle à grand commerce, mais la logique voudrait que l’on s’intéresse à tous les enrichissements illicites qui font cours dans ce pays. Il est très facile cette accusation quand on sait que des immeubles poussent comme des champignons autour du stade de la capitale et personne ne sait d’où vient ces financements même si on soupçonne l’identité des propriétaires proches du pouvoir. Je veux dire que tous les abcès doivent être crevés sans parcimonie.