02-10-2018 15:00 - Le troisième congrès de SOS-Esclaves adopte deux résolutions

Le troisième congrès de SOS-Esclaves adopte deux résolutions

SOS-Esclaves - Résolution N°1 du 3ème Congrès de SOS-Esclaves

Depuis quelques mois la situation des droits de l’homme connaît une détérioration inquiétante à travers la restriction de libertés fondamentales et les arrestations arbitraires et de détention abusive et illégale des défenseurs et militants des droits de l’homme. Dernièrement deux journalistes ont été condamnés pour avoir repris un article de presse.

Avant cela trois autres ont été mis sous contrôle judiciaire pendant un an. Les responsables des deux plus importantes centrales nationales ont subi toutes sortes de répression qui ont impacté considérablement sur le fonctionnement de leur centrale.

Le président de l’Initiative du Mouvement Abolitionniste, Birame Dah Abeid nouvellement élu à l’Assemblée Nationale et deux bloggeurs Mohamed Cheikh Ould M’Khaitir dont la détention enfreint tous les principes de droit puisqu’il a largement purgé sa peine et Abdallahi Salem Ould Yali qui n’a fait que dénoncer des pratiques connues sont en prison.

Considérant la détérioration inquiétante et grave de la situation des droits de l’homme en Mauritanie

Considérant ces graves atteintes aux libertés fondamentales et ces flagrantes violations à la loi

Le troisième congrès de SOS-Esclaves :

- Condamne fermement toutes les arrestations arbitraires de tous les militants des droits de l’homme et toutes les restrictions portées aux libertés fondamentales, notamment à la liberté d’expression et au harcèlement des journalistes

- Exige la libération du président d’IRA, Birame Dah Abeid et des bloggeurs Mohamed Cheikh Ould M’Khaitir et Abdallahi Salem Ould Yali

- Appelle les autorités mauritaniennes au respect de toutes ces libertés et droits conformément aux lois nationales, aux chartes et conventions internationales qu’elles ont explicitement et volontairement ratifiées

- Invite toutes les organisations nationales et internationales des droits de l’homme à une très grande mobilisation pour la promotion et la défense des droits de l’homme et des libertés fondamentales en République Islamique de Mauritanie.

Résolution N° 2 relative à la fermeture des établissements islamiques

Depuis quelques jours, le gouvernement mauritanien a procédé à la fermeture de deux établissements d’enseignement originel, notamment le Centre de Formation des Oulémas et l’Université de l’Imam Abdallahi Ibn Yassine qui sont connus pour le rôle qu’ils jouent dans la formation des érudits et dans la propagation de la foi islamique.

Ces institutions sont parrainées par Cheikh Mohamed El Hacen Ould Dedew à travers la présidence de leur conseil d’administration. Plusieurs milliers d’étudiants mauritaniens et étrangers y reçoivent les enseignements islamiques sous la supervision et l’encadrement de professeurs nationaux.

Considérant l’importance de la propagation de la foi islamique et de ses principes fondés sur la justice et la tolérance

Considérant le droit de ces milliers d’étudiants qui apprennent dans ces établissements à la formation et à l’éducation

Le troisième congrès de SOS-Esclaves :

- Condamne la fermeture arbitraire et injustifiée des établissements précités

- Demande de surseoir immédiatement à cette mesure

- Appelle toutes les forces vives nationales à une forte mobilisation en faveur du maintien de ces établissements pour la promotion du savoir et la propagation de la foi islamique



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : SOS-Esclaves
Commentaires : 0
Lus : 1253

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)