05-10-2018 12:12 - Reprise des municipales dans deux communes de Nouakchott (justice)

Reprise des municipales dans deux communes de Nouakchott (justice)

Apanews - La Cour suprême de Mauritanie a ordonné la reprise des élections municipales dans deux communes symboliques de Nouakchott, a-t-on appris de source judiciaire vendredi dans la capitale mauritanienne.

Les deux municipalités concernées sont Arafat, fief confirmé depuis plusieurs mandats du parti Tawassoul (islamistes), et El Mina, généralement acquise par l’Union pour la République (UPR, au pouvoir).

Selon les résultats annoncés par la Commission électorale nationale et indépendante (CENI), la première a été remportée par les islamistes par un écart de 131 voix alors que la seconde a été gagnée par l’UPR avec une différence de 19 voix.

Les deux camps perdants dans les deux communes ont dénoncé une fraude et déposé des recours auprès de la justice.

Tous les deux ont également critiqué la décision de celle-ci par des communiqués et postings sur les réseaux sociaux.

Il s’agit d’une « ingérence flagrante de la part du pouvoir exécutif mené par l’UPR dans le travail de la Cour suprême dans le but d’influencer ses décisions », a dénoncé Tawassoul dans un communiqué la nuit dernière à Nouakchott.

Selon le parti islamiste, les résultats de la reprise du dépouillement des votes du second tour, organisé le 15 septembre dernier, ont démontré sa victoire dans les deux communes.

De l’autre côté, le président du parti au pouvoir Sidi Mohamed Ould Maham a parlé, dans un tweet, d’une décision arbitraire de la part de la Cour suprême.

Tawassoul a obtenu le second meilleur score après l’UPR dans ces élections dont le premier tour avait eu lieu le 1er septembre dernier, conservant ainsi son leadership de l’opposition mauritanienne.

MOO/cat/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Apanews
Commentaires : 2
Lus : 3201

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • moukhabarat (F) 06/10/2018 16:50 X

    L'UPR serait très probablement écrasé dans ces élection pour sanctionner l'attachement du Président au pouvoir.

  • kalidou gueye (H) 05/10/2018 17:51 X

    La farce électorale se poursuit. Logiquement s il décide de revoter dans ces deux communes ça doit se faire dans les deux élections qui s y sont passées. C est à dire que meme le conseil régional doit être refait dans ces deux communes car dans les deux urnes doit y avoir le même nombre de suffrage exprimé. Mais l amateurisme de nos dirigeants ne pensent pas comme le bon citoyen.