11-10-2018 15:30 - Mauritanie: l'ex-sénateur Ghadda déterminé à poursuivre son combat

Mauritanie: l'ex-sénateur Ghadda déterminé à poursuivre son combat

Le360 - Libéré de prison, Mohamed Ould Ghadda, ancien sénateur et farouche opposant à la révision constitutionnelle d’août 2017, affiche sa détermination à continuer son combat politique.

Après un break de quelques semaines, consacré aux retrouvailles avec la famille, se chef de la fronde des sénateurs de 2017 annonce son retour via les réseaux sociaux. «Aujourd’hui, si Dieu le veut, après un mois consacré à la famille, je reprends le combat, avec plein d’espoir et d’enthousiasme.

J’observe les signes de changement à l’horizon. Je ne suis pas de ceux qui sont frustrés par les résultats des dernières élections (législatives, régionales et municipales). Je n’y vois qu’une copie des élections de 2013 et les conséquences de l’intimidation. La falsification et le recyclage ne profitent toujours pas à leur auteur au moment où il le veut».


L'ex-sénateur affiche aussi une détermination que la prison ne semble pas avoir ébranlée. «Nous ne devons pas craindre la répression, l’emprisonnement, la dissolution des partis politiques et la confiscation des fonds. Ce sont des choses dont le temps et les événements ont prouvé qu’elles renforcent la détermination des peuples et l’aveuglement des dictatures à persister dans le mal. Nous sommes immunisés et prêts à défendre notre constitution et nos principes».

La première sortie médiatique de l’ancien sénateur intervient dans un contexte politique particulier, marqué par la mise en place de la nouvelle assemblée nationale issue des élections législatives de septembre 2018.

Une institution à la tête de laquelle les députés ont élu Cheikh Ould Baya, un colonel à la retraite, proche du président Mohamed Ould Abdel Aziz, à quelques mois d’une élection présidentielle aux enjeux multiples pour la Mauritanie. Le flou demeure autour d’un éventuel retrait du chef de l’Etat en exercice, frappé par la limitation constitutionnelle des mandats.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 1
Lus : 1633

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Newsmaurit (H) 11/10/2018 17:26 X

    Monsieur le Sénateur, si vous avez la même conviction politique de défendre notre constitution et de défendre le droit des mauritaniens dans l’arbitraire, votre combat est noble et propre, ceux qui pensent vous faire taire ne sont pas des exemples à suivre, mais la situation du député Biram et comme votre situation.