17-10-2018 02:30 - Entrepreneuriat féminin : Exposition-vente des "Filles Debout" à Dar Naïm

Entrepreneuriat féminin : Exposition-vente des

Caritas Mauritanie - Du 24 au 27 octobre, la commune de Dar Naïm mettra à l’honneur l’entrepreneuriat féminin et les actions en faveur des femmes et des jeunes filles.

A l’origine de l’idée ? Un groupe de jeunes teinturières formées par le projet urbain de Caritas Mauritanie, les « Filles debout ». Désireuses de se prendre en main et de se perfectionner dans l’art de la teinture, elles en ont découvert les secrets en passant par le festival Soninké Gango et l’incontournable ville de Kaédi.

Aujourd’hui, les « Filles debout » veulent révéler au grand jour leurs talents à Dar Naïm. Appuyées par le Projet Urbain de Caritas Mauritanie, elles ambitionnent de créer un marché artisanal trimestriel, et commencent fort, avec l’exposition vente qu’elles organisent à l’Espace Culturel de Dar Naïm du 24 au 27 octobre, de 10h à 19h.

Au programme : autour d’incontournables plats locaux, vous découvrirez une série de créations aux couleurs et motifs attrayants, des animations culturelles, et surtout, des messages porteurs de changement sur la situation des femmes et des jeunes filles.

Nous vous y attendons nombreux !

Contact : 49 89 92 40 / 46 44 89 93





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 2122

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mystere1 (F) 17/10/2018 12:16 X

    Bravo les filles et femmes debout pour ce projet si noble, et très encourageant à réduire le chômage pour la masse féminine inactive, nous devons tous encourager ces consoeurs à réussir dans cette passion de métier, dont personnellement, si j'avais le temps, j'allais m'y être engagée, en tout cas je suis très contente pour ce projet, et j'espère de tout mon cœur que cela réussira en succès, et que ces consoeurs braves donneront envie à d'autres qui voudront s'engager dans ce métier, mais aussi feront honte à ces dévergondées de femmes parasites qui pilulent les routes, en recherchant la facilité par la mendicité, non j'ai honte de ces types de femmes qui recherchent la facilité, car elles sont bien portantes, fortes physiquement, et sans aucun défaut paralysant ! vraiement il n'y a que la dignité, l'honneur et la bravoure qui comptent dans cette vie ! être une personne autoindépendante, sans être un parasite pour la société, bravo encore une fois à ces ladies teinturières, qui grâce à elles, nous nous habillons en coquetteries dans nos fêtes.