07-12-2018 10:00 - Mauritanie : Le Président, pas décidé de se faire remplacer par l’ex-patron de l’Armée

Mauritanie : Le Président, pas décidé de se faire remplacer par l’ex-patron de l’Armée

Alakhbar - Le chef de l’Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz n’a pas encore décidé de se faire succéder au pouvoir par son ex-chef d’état major des Armées et actuel ministre de la Défense, le général Mohamed Ould Ghazouani.

« Pour le moment il est ministre de la défense. Je n’ai encore rien décidé. Mais il compte parmi mes plus fidèles compagnons », a dit Mohamed Ould Abdel Aziz dans une interview avec Le Monde. La question posée était : « Vous avez dit vouloir soutenir un candidat. L’ancien chef d’état major Mohamed Ould Ghazouani pourrait-il être cette personne ?»

Après la nomination du général de division Mohamed Ould Ghazouani, au poste de ministre de la Défense nationale, la presse mauritanienne a évoqué la possibilité qu'il remplace son "ami" à la tête de l'Etat. Mohamed Ould Abdel Aziz a dit plusieurs fois qu’il respecte la Constitution et qu’il ne briguera pas un troisième mandat.

Cependant, le président mauritanien n’a pas écarté la possibilité de revenir un jour au pouvoir : « Je peux me représenter après. La Constitution ne m’empêche pas de me représenter après ». « Dès que la Constitution me permet de me représenter, je le ferai. », a-t-il dit sur RFI.

Pour Gourmo Abdoul Lo juriste et vice-président du parti d’opposition mauritanien, UFP, Mohamed Ould Abdel Aziz est « interdit à vie de toute candidature présidentielle ».

Gourmo Abdoul Lo d’expliquer : « Le Président de la République est rééligible UNE SEULE fois. Une seule fois renvoie à quoi ? Au Président de la République, à son statut de citoyen » « Cela signifie en effet, qu'une fois qu'il a fait deux mandats dans sa vie de citoyens, il sera frappé définitivement d’inéligibilité à une élection présidentielle et donc à une fonction présidentielle. A vie.».





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 14
Lus : 5568

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (14)

  • mystere1 (F) 10/12/2018 13:45 X

    @yawonni ! très bien dit ! notre prési connait bien son dauphin ! le reste n'est juste que de la poudre aux yeux afin de distraire les gens !

  • hayerim (H) 09/12/2018 01:55 X

    R I D I C U L E !!! tout ça. Pov' RIM

  • NouadhibouRim (H) 07/12/2018 23:41 X

    L’actuel Président est un vrai farceur. Il n’arrive Pas à organiser le congrès de son Parti de peur que les bases quittent le vaisseau. Il avait dit haut et fort que l’UPR avait un million et cent quinze milles adhérents. Malgré la fraude massive, il n’a pas obtenu plus de cent milles à la liste nationale. A-t- il oublié Arafat, Nouadhibou, Zoueratt et bien d’autres places. Il sait qu’il est impopulaire et détesté par la quasi majorité du peuple. L’histoire retiendra qu’il a pillé notre pays. Donc, celui qui s’associera de près ou de loin avec ce monsieur n’aura pas la tache facile et sera sévèrement sanctionné par le peuple. Aziz fraudera mais toutes les dispositions seront prises pour éviter que la tricherie qui dans les gênes de l’actuel Raiss ne change la volonté de tout un peuple. Ou est Ghaddafi? Ou est Ben Ali? ..... Le fauteuil du Président rend fou. Oublie-t- il qu’il n’est qu’un Faible créature. Le vrai décideur est Le Créateur et Pourvoyeur. L’argent public pillé sera restitué inchallah.

  • leguignolm (H) 07/12/2018 20:40 X

    Il pouvait revenir s'il avait renoncé de se porter candidat à son second mandat comme il a préféré de se présenter. On va considérer qu'il a bougé toutes ses cartouches alors il n'a plus aucune chance l’égale de revenir au pouvoir!

  • lass77 (H) 07/12/2018 18:47 X

    Hé Aziz et Cie : lisez bien ce hadith authentique : - Abû Hurayra rapporte ces propos de l'Envoyé de Dieu :saws : "Vous convoiterez les postes de commandement, et ils seront une source de regrets au jour du Jugement." (Bukhârî) D'autant plus je ne comprends pas pourquoi cet entêtement. Vous voulez le pouvoir en connaissance de cause que vous n'etes pas au service de tous les mauritaniens sans distinctions , sans exclusion, ce qui n'est pas le cas dans ce pays dépuis 50 ans. Reflechissez bien à ce hadith. A commencer par le chef de l'Etat, le chef de village , le chef de famille , les compte seront à rendre au jugement dernier.

  • yawonni (H) 07/12/2018 18:34 X

    Aziz a deja son dauphin qui sera connu le moment venu. Le reste c'est de la poudre aux yeux.Le ministre de la defense le sait tres bien. Wait and see

  • lass77 (H) 07/12/2018 17:44 X

    Au nom de quoi on nous impose quelqu'un que les mauritaniens n'ont pas choisi. C'est la preuve évidemment que c'est un semblant de démocratie qui occulte d'autres verités et réalités.Comme par hasard , Ghazouani est choisi par Aziz et hopp il se retrouve à la tete de l'Etat sans un mot du peuple. A quoi sert encore une fois cette course vers le pouvoir en Mauritanie (***), ceux qui regnent en trahissant leur peuple par hypocrisie auront du mal à se justifier au jugement dernier.Qu'Aziz n'augmente pas ces pechés déja qu'il n'en a beaucoup à partir des Trois millions de mauritaniens dont leurs droits sont bafoués tous les jours , vraiment qu'il demande pardon et finit ses beaux jours dans les mosquées au lieu d'imposer son autre frere jumeau que le peuple mauritanien ignore. D'abord , il ne parle pas. Qu'il refuse de se meler de pouvoirs dont l'exercice n'est que certainement l'entrée en enfer. Faites gaffe. S'il sait qu'il ne peut etre juste entre mauritaniens alors qu'il s'éloigne de tout pouvoir.

  • medabdul (H) 07/12/2018 16:12 X

    aziz devait se taire depuis le départ;la fermer au lieu de chanter partout qu'il ne briguera pas un troisième mandat:subitement il était devenu très bavard lui le taciturne qui ouvrait rarement la bouche;on l'avait rien demander mais a force de jouer au petit roublard il est pris a son propre jeu de poker menteur;seul porte de sortie être premier ministre d'un régime parlementaire c'est pourquoi il tient beaucoup a l'UPR comme bouée de sauvetage.

  • medabdul (H) 07/12/2018 15:44 X

    EH BIEN POURQUOI la confiance ne règne plus ou quoi?

  • hamadel (H) 07/12/2018 15:17 X

    Mais gazwani ne sera pas le successeur car il n'est pas de la tribu du pr

  • Belle Plume (H) 07/12/2018 13:44 X

    « Pour le moment il est ministre de la défense. Je n’ai encore rien décidé. Mais il compte parmi mes plus fidèles compagnons ». C'est donc lui qui décide de celui qui doit accéder à la magistrature suprême ? Et il nous parle de "respect" de la (sa) constitution ! De quel droit s'arroge-t-il un pouvoir tutélaire sur ce pays ?

  • Selmedine (H) 07/12/2018 12:45 X

    Pourqu'oi Aziz s'entête à chercher un remplaçant qui n'apparaît pas ,personnellement je pense que la gestion sécuritaire du pays est satisfaisante .C'est une donne qui prime tout ,des efforts restent à faire en matiere d'éducation ;de santé et d'emploi .Pourqu'oi ne pas donner à Aziz l'opportunité de finaliser les desseins priopritaires et choisir un unième président pour remettre les pendules à zéro.

  • Autopsie (H) 07/12/2018 11:15 X

    La première décision que prendra le prochain président de la république sera de dégager la garde présidentielle qui était fidèle à Aziz, les chefs d’état-major qui étaient fidèles, les services de renseignements, les chefs de la police, le personnel de la présidence, les directeurs centraux, les chefs de tribu, l’isolement des hommes du sérail et l’arrivée d’homme de confiance autour de lui, le tour est joué et les lobbies se mettent en place pour régler le compte de l’ancien président et de sa famille politique, sa famille personnel et tiré à bouler rouge sur ses intérêts par la récupération, l’annulation et les impôts, la chasse à la sorcière commencera par là. Aziz sera isolé pour toujours et il cherchera à revenir par la force mais quelle force.

  • Autopsie (H) 07/12/2018 11:14 X

    Aziz a raté sa succession depuis le dialogue de 2016, lorsque par sa volonté et ses vœux pieux et personnel, il a changé le drapeau, l’hymne National et bien avant il avait par la force effacer le sénat d’un coup de tête et d’stylo, dans cet élan il devait changer les articles de la constitution qui devrait lui permettre de continuer à briguer autant de mandat qu’il sera en vie, cela n’a pas été le cas, donc Aziz croyait et attendait une demande populaire pour se représenter, cela n’a pas été le cas jusqu’à aujourd’hui. La constitution est la seule voie ou Aziz pouvait passer pour revenir s’il avait eu l’idée de vouloir revenir, donc Aziz quittera le pouvoir et il ne reviendra plus jamais de sa vie.